Métro TCL sytral © Tim Douet
Métro TCL © Tim Douet

TCL Lyon : une campagne contre ces oublis qui gâchent la vie

Mi-décembre, TCL va enfin lancer une campagne contre l'une des principales raisons d'interruption du trafic métro et tramway.

Cela n'aura échappé à aucun voyageur du réseau TCL, depuis quelque temps, les perturbations à cause de colis suspects se multiplient. Tout bagage oublié est automatiquement traité comme un colis suspect et si personne ne se manifeste, un protocole strict est mis en place : fermeture de la station, limitation ou arrêt des lignes concernées, intervention des démineurs, puis levé de doute et enfin reprise du trafic.

À partir du moment où le bagage est repéré, l'ensemble de la procédure peut prendre jusqu'à une heure, voire plus. Par ailleurs, il suffit que le colis suspect soit repéré à un point central, comme un pôle d'échange, pour que plusieurs lignes soient suspendues, à l'image de ce qui arrive régulièrement du côté de la station Part-Dieu Villette ou tramway T3 et Rhônexpress sont alors impactés, Perrache, (T1, T2 et métro A) ou Charpennes (métro A et B).

450 euros et des indemnisations qui peuvent grimper rapidement.

Pour chaque oubli, ce sont des milliers de voyageurs qui sont alors touchés, les têtes en l'air ne pensant pas toujours aux conséquences d'une valise qui reste à quai. Dans les cas les plus graves, comme ce bagage qui avait bloqué l'ensemble des lignes de métro mi-juillet, Keolis, exploitant du réseau TCL, avait choisi de porter plainte contre X. De même, tout personne qui oublie ou abandonne un sac risque une amende de 450 euros et surtout de devoir verser des indemnisations jusqu'à hauteur du coût de la perte d'exploitation.

Une campagne pédagogique 

Avant d'en arriver à la phase du tout répressif, TCL lancera une campagne pédagogique mi-décembre avec des affichages et des annonces vocales dans les stations. Par ailleurs, les voyageurs qui oublieraient un sac sont invités à se signaler via les interphones présents sur le réseau. "Parfois, on va jusqu'à chercher la personne pour qu'elle vienne confirmer qu'il s'agit bien de son bagage et relancer ainsi plus rapidement l'exploitation", confie-t-on du côté de TCL. De même, lorsqu'un voyageur constate qu'un autre part sans prendre sa valise, il est toujours possible de lui faire remarquer et d'éviter ainsi aux autres de subir une interruption du trafic. De quoi éviter une ultime disposition qui n'a jamais été mise en place à Lyon : obliger l’étiquetage des bagages et sacs comme c'est le cas sur le réseau SNCF. Si les colis suspects continuaient de se faire toujours plus nombreux, ce type de mesure pourrait bien devenir inévitable.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut