Tags antisémites contre Kimelfeld : condamnation déplacée de Collomb

Ce mardi une grande partie de la classe politique de Lyon a condamné les tags antisémites réalisés sur les affiches du candidat à la métropole, David Kimelfeld. De son côté, Gérard Collomb s'est fendu d'une réaction qui laisse circonspect.

Comme nous l'indiquions ce mardi, des tags antisémites ont été réalisés sur des affiches du candidat à la métropole de Lyon, David Kimelfeld (lire ici). Rapidement, la grande majorité de la classe politique lyonnaise a condamné ces dégradations antisémites sur les réseaux sociaux.

"Le tag des affiches de David Kimelfeld est une honte. Nous condamnons fermement ces agissements inacceptables", a réagi le candidat Les Républicains, François-Noël Buffet.

Son nouvel allié, le maire de Lyon Gérard Collomb s'est fendu d'un message pour le moins déplacé. Le tweet publié ce mardi via son compte officiel de campagne ne cite à aucun moment le nom de David Kimelfeld, tout en étant centré autour de Gérard Collomb : "Étant moi-même l’objet de dégradations multiples sur mes affiches, je condamne fermement celles qui sont commises contre mes opposants, surtout si elles sont à connotation raciste ou antisémite". Si depuis le début de la campagne, le camp Collomb multiplie les dérapages en matière de communication, cette nouvelle sortie laisse pantois.

 

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut