Image d’illustration © Pilotes Volontaires

Sur les pas d'Antoine de Saint-Exupéry, deux Lyonnais vont refaire le trajet de la "ligne Aéropostale"

Alors que l'exposition Antoine Saint-Exupéry se poursuit à la Sucrière jusqu'en novembre, deux passionnés lyonnais d'aviation et d'histoire veulent se lancer sur les pas du célèbre aviateur en refaisant le trajet de "l'Aéropostale".

Dans le cadre du projet "Raid Latécoère" - dont l'édition 2020 n'avait pu être organisée -  deux Lyonnais, Eric Mege et Guillaume Saucède, ont décidé de se lancer dans l'aventure de la ligne Aéropostale. Leur projet : effectuer l'aller-retour Toulouse - Saint-Louis du Sénégal, soit environ 60 heures de vol, entre le 11 et le 26 septembre 2021.

Le duo d'amis, brevetés ULM, et passionnés d'aviation, cherchent pour l'heure des financement à leur projet.

Le Raid Latécoère-Aéropostale, initié en 2008, est un ensemble de voyages en avion qui retrace chaque année les lignes historiques de la Compagnie générale aéropostale : pilotes ou simples passionnés d'aviation peuvent y déposer leur candidature.

L'Aéropostale : "l'aérien pour relier les hommes"

En 1918, au sortir de la Première Guerre Mondiale, Pierre-Georges Latécoère avait pour projet de "relier les hommes" par l'aérien, en concevant des lignes consacrées au service postal et au transport passager, en Afrique et en Amérique du Sud, principalement. Repris par la Compagnie générale aéropostale en 1927, l'aventure est tentée par plusieurs fleurons de l'aviation française comme Jean Mermoz, Henri Guillaumet, et, bien sûr, l'écrivain lyonnais Antoine de Saint-Exupéry.

Engagé dans la compagnie Latécoère en  1926, Antoine de Saint-Exupéry devient chef d'escale au Maroc en 1927, avant de rejoindre Mermoz et Guillaumet en Amérique Latine en 1929 pour développer l'Aéropostale jusqu'en Patagonie.  Pendant ce temps-là, l'aviateur s'inspire de ses aventures pour publier des romans comme Courrier Sud, paru en 1929, qui se passe en Afrique (sur le chemin Toulouse-Dakar), et Vol de Nuit, paru en 1931, qui raconte son périple en Amérique Latine.

Lorsque la compagnie décline, à cause de la crise, au début des années 1930, Saint-Exupéry se consacre à l'écriture et au journalisme, avant de s'engager dans l'Armée de l'air.

Une exposition consacrée au Petit Prince et à la vie de Antoine de Saint-Exupéry est actuellement organisée à la Sucrière (Confluence) jusqu'au 7 novembre 2021.

Patrimonialiser l'Aéropostale

L'objectif du Raid, soutenu notamment par la Fondation Saint-Exupéry, est de faire vivre la mémoire des lignes Latécoère, dans le but de les faire renter, à terme, dans le patrimoine immatériel de l'UNESCO.

Le projet inclut également plusieurs engagements associatifs : les pilotes réalisent par exemple des baptêmes de l'air destinés aux enfants des écoles et associations locales.

Malheureusement, le  été endeuillé en 2019 après l'accident mortel de deux participants qui se sont écrasé en Espagne sur le chemin du retour.

À lire aussi : "L’exposition consacrée à Saint-Exupéry reprend ses quartiers à la Sucrière de Lyon"

 

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut