palais de justices_0114

Sud de Lyon : le maire de Givors réagit à la suite de la comparution de l’auteur des lettres racistes

À l’occasion de la comparution de l’auteur de lettres d’insultes racistes, le maire de Givors s'est adressé au Président du tribunal correctionnel. Il  salue le travail de la justice et de la police et relève la situation de précarité du prévenu.

L’auteur de la lettre de menaces et d’insultes racistes destinées au maire de Givors a été condamné ce vendredi à un an de prison, dont six mois ferme. Mohamed Boudjellaba a adressé le jour même un courrier au Président du tribunal correctionnel pour "saluer le travail des forces de police et de justice qui ont mené si rapidement un travail remarquable pour réunir, en deux semaines seulement, toutes les conditions nécessaires à une audience et à un jugement".

Le maire de Givors raconte également avoir pris connaissance de la situation d’isolement et de précarité du sexagénaire à l’origine de la lettre. Il explique que cela n’excuse rien, mais aussi la nécessité d’en prendre acte, "car les fortes inégalités et la misère sociale contribuent à créer des barrières entre les citoyens et à les monter les uns contre les autres".

3 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - sam 5 Sep 20 à 12 h 23

    Et oui, l'économie monétaire, base des inégalités et outil d'exclusion, pousse à considérer l'autre "comme un ennemi" (au moins commercial), et ça crée bien des problèmes...
    Cet élu a une vision équilibrée, j'espère qu'il pourra aller au bout des raisonnements sur le système économique actuel.
    🙂

  2. Michel Raffin - sam 5 Sep 20 à 15 h 09

    Il avait écrit la lettre à la main, probablement pas d'ordinateur et encore moins d'imprimante. Un pauvre type à notre époque numérique. Est-ce que les 6 mois de prison vont lui être bénéfiques ? J'en doute, pas plus bénéfique pour la collectivité qui doit payer son séjour en prison. La seule bonne affaire est pour les journalistes qui ont eu quelque chose à écrire.

    1. Abolition_de_la_monnaie - sam 5 Sep 20 à 15 h 12

      Surtout qu'il a apparemment besoin d'aide psychologique et que ce n'est pas en prison qu'il en recevra vu l'Etat actuel du secteur.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut