Simulation d'accident dans le tunnel de Fourvière

Ce sont d'importants moyens qui ont été déployés avec plus de 150 personnes mobilisées, principalement la police, les pompiers et le SAMU, des dizaines de véhicules et un hélicoptère. Cet exercice s'inscrit dans une obligation législative et a pour objectifs de tester la réactivité des services de secours ainsi que les structures de secours telle que la cellule de soutien psychologique aux victimes... de mettre en oeuvre des plans d'urgence et le " plan rouge ", de vérifier l'efficacité d'un nouveau système de traçage et de dénombrement des victimes qui devrait être mis en place dès 2010, ou encore d'activer diverses structures de commandement en un temps réduit.

C'était " une simulation assez exceptionnelle " comme le souligne Xavier De-Fürst, qui permet de mettre en lumière de potentielles défaillances et ainsi d'assurer une sécurité suivie, pour un tunnel qui compte un trafic particulièrement élevé avec 110 000 passages journaliers.

Ophélie Deleuze

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut