Scandale des marchés publics : Rivalta recule

Le Sytral a décidé de retirer le marché public attribué par la société Cholton en décembre dernier. Pour l’instant, Bernard Rivalta, le président du syndicat, ne souhaite pas motiver sa décision. Rendez-vous demain, après le conseil syndical du Sytral...

Coup de théâtre dans l’affaire des marchés publics du Sytral. Bernard Rivalta (PS), le président du syndicat mixte des transports pour le Rhône et l’agglomération lyonnaise, a décidé de procéder au retrait du marché attribué par la société Cholton / MDTP portant sur la déviation d’eau potable du tramway T4. Ce marché suscitait la polémique depuis la révélation, par Lyon Capitale, des curieux critères de sélection utilisés par le Sytral.

Mercredi 27 janvier au matin, l’avocate de la société Collet, évincée de ce même marché et qui avait intenté une action en justice, a reçu un courrier de la préfecture du Rhône lui précisant que “le président du Sytral a décidé de procéder au retrait de ce marché.” Et ajoute : ”En conséquence, je vous précise que je n’envisage pas de demander l’annulation de cet acte auprès de la juridiction administrative”.

De son côté, le président du Sytral, joint dans la journée, ne souhaitait pas s’exprimer sur le sujet. Ni même expliquer un tel revirement. Pourtant, quatre jours plus tôt, lors des voeux du Sytral, Bernard Rivalta nous avait confié que la procédure de sélection des offres, incriminée par la société Collet, était utilisée "depuis plus de trois ans au Sytral sans qu’il n’y ait jamais eu de recours". Demain, lors du comité syndical du Sytral, les élus ne manqueront pas de lui demander des explications...

à lire également
Eau de Lyon – Champ captant de Crépieux-Charmy © Tim Douet
“Corruption”, “trafic d’influence”, “contrats léonins”... Lorsque l’on évoque le marché de l’eau, les qualificatifs ont la vie dure. Pourtant, depuis dix ans, la situation a évolué. À Lyon, la bataille de l’eau aura bien lieu en 2019 et les acteurs sont déjà positionnés sur un terrain largement transformé.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut