Amazon emploie près de 10 000 personnes en France (Photo de GUILLAUME SOUVANT / AFP)

Saint-Priest : les salariés d'Amazon protestent contre le licenciement d'un collègue

Les salariés d'Amazon se rassemblent devant le dépôt de Saint-Priest, près de Lyon, ce mercredi 9 juin de 18h à 22h30 pour protester contre le licenciement de leur collègue.

Les salariés protestent le licenciement sans préavis d'un de leur collègue très apprécié et ont décidé de se réunir mercredi prochain devant le dépôt de Saint-Priest afin de demander sa réintégration. Le salarié en question était le plus ancien salarié du dépôt de Saint-Priest : embauché en 2018, il avait été nommé en 2020 "salarié français de l'année" pour son implication et sa grande efficacité.

Cependant, le 12 mai dernier, sans courrier de licenciement préalable, il est limogé à l'oral, face à ses collègues, explique le syndicat Sud Commerces et services, contacté par Lyon Capitale.


"On remplit à peine la moitié de nos frigos"


La raison de cette décision serait liée à un avis déposé par l'employé dans la messagerie interne de l'entreprise, sur la politique salariale. Celui-ci estimait les salariés trop peu payés pour l'effort demandé et la récente prime reçue trop faible au regard du travail effectué pendant la crise sanitaire. "On remplit à peine la moitié de nos frigos" aurait-il ainsi déclaré. Amazon a justifié sa décision par le motif d' "insubordination". Le syndicat Sud Commerces et services, faisant partie de l'Union syndicale Solidaires et organisateur du rassemblement, considère quant à lui qu'il s'agit d'une atteinte à la liberté d'expression. La réunion se fera de 18h à 22h30 le premier jour du couvre-feu à 23h, mercredi 9 juin.

Edit lundi 7 juin 9h : Amazon a souhaité apporter des précisions à l'article paru.

"Un représentant syndical externe a formulé le souhait d’organiser un rassemblement devant notre site pour protester contre le licenciement d ‘un salarié", précise Amazon. "Ce mouvement n’est pas initié par des salariés de l’entreprise et n’est pas suivi par les autres représentants du personnel du site. Une décision de licenciement est toujours difficile à prendre et vient toujours en dernier recours sur la base d’éléments réels. Si ces décisions sont rares, nous pouvons être amenés à les prendre par souci d’équité entre les salariés notamment si certains comportements déplacés peuvent avoir des conséquences sur les autres équipe", ajoute Amazon.

Lire aussi : Le maire de Lyon ne veut pas d'un gigantesque entrepôt Amazon : "j'ai décidé d'associer Lyon à ce combat"

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut