Sabotages sur le TGV Lyon-Paris

A 8h, la direction a été alertée d'un problème technique entre les communes de Miribel et Montanay, à une quinzaine de kilomètre au nord de Lyon. Une équipe de techniciens envoyés sur place a constaté que des cables de télécommunication et de signalisation étaient brûlés. Conséquence : les TGV qui circulent (un sur deux) sont annoncé avec un retard de 20 minutes environ. Contrairement à ce qui a été déclaré, dans un premier temps, par la direction de la SNCF, il n'y a jamais eu de chiffons enflammés qui auraient entrainé des retards similiaires. La circulation des quelques TGV devrait revenir à la normale dans la journée. Ces actes ne sont pas isolés et ont été constatés sur les principales lignes à grande vitesse de France. Première force syndicale, la CGT a condamné ces sabotages.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut