Pollution Lyon lever jour © Tim
© Tim Douet

Rhône : le département en alerte pollution à l'ozone

La préfecture du Rhône vient d'annoncer que le département du Rhône était placé en alerte niveau 1 à la pollition à l’ozone.

Un épisode de pollution estivale à l’ozone est en cours dans le département du Rhône (Bassin Lyonnais-Nord Isère). “Le seuil d’alerte de niveau 1 (180 μg/m3) étant franchi et pour répondre de manière spécifique à cet épisode et réduire les émissions de polluants, le préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, préfet du Rhône, a décidé de prendre un arrêté instituant une liste de mesures d’urgence”, vient de faire savoir par communiqué la préfecture.

De nombreuses mesures vont toucher les secteurs agricole et industriel, le BTP et les particuliers, comme l'abaissement temporaire de la vitesse de 20km/h sur tous les axes routiers du département où la vitesse limite autorisée est normalement supérieure ou égale à 90 km/h. Sur les axes où la vitesse est d'habitude limitée à 80 km/h, la limitation est abaissée à 70 km/h.

Liste des mesures préfectorales, qui prennent effet ce mercredi à 17h

Mesures relatives au secteur agricole

  • pratique de l’écobuage interdite sur l’ensemble du département du Rhône
  • le brûlage des sous-produits agricoles et forestiers est interdit sur l’ensemble du département (les éventuelles dérogations pour ces deux activités sont suspendues)

Mesures relatives au secteur industriel

  • réduction des émissions des établissements industriels

Mesures relatives aux chantiers BTP et carrières

  • toute entreprise dont l’activité sur les chantiers est génératrice de poussières doit la réduire
  • l’usage des engins de manutentions thermiques devra être limité au profit d’engins électriques
  • l’usage des groupes électrogènes n’est autorisé que pour satisfaire l’alimentation électrique d’intérêts essentiels, notamment de sécurité

Mesures relatives au secteur résidentiel

  • l’utilisation du bois ou de ses dérivés comme chauffage individuel d’appoint ou d’agrément est interdit
  • la pratique du brûlage des déchets est totalement interdite
  • la température du chauffage des bâtiments doit être maîtrisée et réduite à 18°C

Mesures relatives au secteur du transport

  • les contrôles de pollution des véhicules sont renforcés
  • un abaissement temporaire de la vitesse de 20km/h est instauré sur tous les axes routiers du département où la vitesse limite autorisée est normalement supérieure ou égale à 90 km/h, pour tous véhicules à moteur
  • les axes dont la vitesse autorisée est égale à 80 km/h seront limités à 70 km/h
  • dans tout le département, les compétitions mécaniques sont interdites

Mesures relatives aux spectacles pyrotechniques

  • les feux d’artifice sont interdits durant l’épisode de pollution

La mesure concernant l’abaissement temporaire de la vitesse prend effet à compter du (J+1) à 5h du matin

Les personnes vulnérables et sensibles sont invitées à observer les recommandations sanitaires ci-après :

  • éviter les activités physiques intenses
  • reporter les activités qui demandent le plus d’effort
  • s’éloigner des grands axes routiers aux périodes de pointe
  • demander conseil en cas de gêne respiratoire ou cardiaque

Et, en règle générale :

  • privilégier les sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort
  • limiter les activités physiques intenses

Pour connaître de manière exhaustive l’ensemble des mesures de l’arrêté préfectoral du 25 juillet 2018, consulter le site de la préfecture du Rhône.

à lire également
David Kimelfeld
Reçus ce vendredi par David Kimelfeld, les organisateurs de la marche pour le climat à Lyon ont de bonnes nouvelles pour l'environnement. Le président de la Métropole s'associe au vœu de sortie des énergies fossiles des investissements de la collectivité et a demandé la participation de citoyens à l'écriture du Plan Climat Energie Territorial 2020-2030 afin "d'aller plus loin face à l'accélération du changement climatique".   
1 commentaire
  1. boby - 27 juillet 2018

    l'ozone est le seul polluant dont les quantités augmentent ces 5 dernières années.
    Et cette augmentation tient de l'explosion. C'est un génocide sanitaire pire que l'amiante que nous vivons, maintenant et aujourd'hui.
    La pollution à l'ozone est due dans la grande majorité aux diesels, en particulier en zone urbaine.
    Une fois de plus , les moteurs diesels sont responsables de dizaines de milliers de deces et ils ne sont toujours pas interdirts et remplacés par les essences, de manière transitoire, puis par les électriques, qui sont absolument non nocifs :
    Elec =
    - pas de NOx (donc pas d'ozone, le polluant numéro 1),
    - pas de NOX (polluant numéro 2),
    - pas de particules PM2.5 ou PM10, polluant numero 3 (une elec freine 10 fois moins avec ses disques de frein qu'une hydrocarbure)
    et pas de HAP (donc pas de particules ultra fines d'hydrocarbures (moins de 0,5µm ou PM0.5), extrêmement nocives et massivement émises par les diesels neufs euro6d )

    On attend encore le courage humain du maire de Lyon.
    Courage humain qui sauvera des vies ici.
    Celles des bébés, extrêmement sensibles, des enfants déjà malades en particulier d'asthmes, celles des aînées fragiles .
    Courage humain du maire de Lyon et du président de l'agglomération , d'interdire, purement et simplement, l'usage des diesels au moins à certaines périodes. De tous les diesels. il faut décider vite et ne plus attendre. on parle de santé publique , d'un danger au delà de l'amiante.
    courage humain d'agir maintenant et pas dans 1 an ou 5 ans.
    Car pendant ce temps, les maladies , les cancers avancent tous les jours, en silence

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut