Capture d’écran 2013-06-14 à 17.01.16

Rapport : Brignais est bien gérée

"Une situation financière saine", une "maîtrise de l'endettement", "un taux d'absentéisme modéré"... Quel est donc le secret de la mairie de Brignais pour arracher un tel satisfecit de la chambre régionale des comptes ? Dans un rapport d'observation rendu public, les magistrats épluchent les comptes de la ville de 2006 à 2011. Et le tableau est flatteur. "La capacité d'autofinancement est en constante augmentation depuis 2009", écrivent-ils, notant que les produits augmentent plus vite que les charges, lesquelles sont en 2011 au même niveau qu'en 2006, en euros courants. "Les dépenses de personnel sont légèrement inférieures à la moyenne de strate", poursuit la chambre régionale des comptes. 156 emplois à plein temps travaillent à la mairie, certains à 36h, d'autres à 39h avec 17 jours de RTT. Ils disposent de 33 jours de congé, soit un peu plus que les 25 réglementaires, mais effectuent le nombre d'heures légal, affirme la municipalité. Le taux d'absentéisme plafonne à 6,6 %.

Le recours à l'emprunt est jugé "modéré", la tendance est au désendettement et la collectivité n'a souscrit aucun emprunt toxique, relève le rapport. L'annuité de remboursement a baissé de moitié entre 2006 et 2011. Faut-il s'attendre à des baisses d'impôt ? Le maire, Paul Minssieux, n'y est pas favorable dans les années à venir, voulant répondre aux besoins d'équipements des habitants. La municipalité a pu finir l'extension du Briscope, le centre culturel de la Ville, a construit une nouvelle salle de sports et lancé l'édification d'un pôle aquatique, en partenariat avec la communauté de communes. Est aussi prévue la requalification du centre-ville.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut