Qui défiera Collomb ? Les 5 UMP en lice se dévoilent

Le 9 juin, Gérard Collomb connaîtra l’adversaire désigné par les Lyonnais. Après avoir tenté de départager ses candidats par un sondage, l’UMP du Rhône s’est résolue à une primaire. Lyon Capitale fait le portrait des cinq impétrants, qui présentent leur parcours et leur programme. Un dossier à lire dans le mensuel de mai. Extraits.

Le 9 juin, l’UMP lyonnaise aura désigné son candidat pour défier Gérard Collomb aux municipales de 2014. Le scrutin approche (le premier tour a lieu le 2 juin), pourtant les cinq candidats s’activent difficilement. Tout juste s’ébrouent-ils. Pour les comparer et pouvoir les juger sur pièces et sur leurs motivations, Lyon Capitale leur a soumis à tous le même questionnaire. La plupart se sont livrés à l’exercice de bonne grâce, mais d’autres comme Michel Havard se sont contentés du strict minimum, préférant garder leurs cartouches pour plus tard. (…)

Assez peu de surprises

Georges Fenech brandit la tolérance zéro et son passé de juge pour camper à la droite de ses concurrents. Michel Havard mise sur la continuité de son travail de patron de l’opposition au conseil municipal et sur le prisme légitimiste des militants. Emmanuel Hamelin oppose sa notoriété, qu’il entretient en étant l’un des plus présents sur le terrain. Nora Berra, qui peine à rallier des militants à sa cause, prend de la hauteur en mettant en avant son expérience de ministre. Elle montre aussi son envie de descendre dans l’arène défier Gérard Collomb.

Si les candidats respectent leur pacte de non-agression, les oreilles de Gérard Collomb vont siffler en mai. Georges Fenech promet de le débusquer et de mettre en lumière son double discours de politique de centre-droit à Lyon et de socialiste à Paris. Avec ironie, il cite en point positif de l’action du maire de Lyon ses propos à l’encontre d’un François Hollande qui navigue sans cap.

Une campagne au rabais

Les chances de victoire de chacun reposent sur des stratégies et des intérêts opposés. Michel Havard, qui le premier avait demandé l’organisation d’une primaire pour légitimer le candidat de la droite, se retrouve accusé par certains de ses rivaux de jouer la carte de l’enterrement de première classe. Les dépenses des candidats sont ainsi, d’un commun accord et contraints par les finances exsangues de l’UMP, plafonnées à 3 000 euros. Avec une campagne au rabais, les impétrants vont devoir se montrer ingénieux. Aucun d’entre eux n’organisera de grand meeting, alors ils promettent de descendre dans la rue. Du porte-à-porte pour Myriam Pleynard, dans des bars pour Emmanuel Hamelin et Michel Havard, en camping-car pour Georges Fenech. (...)

En dévoilant dans Lyon Capitale leurs projets, les candidats donnent le coup d’envoi de leur primaire. Elle sera courte mais promet d’être intense. Surtout, elle est ouverte à plus d’un titre.

-------

À chacun des candidats à la primaire Lyon Capitale a demandé quels étaient ses grands faits d’armes politiques à Lyon et ses grands faits d’armes professionnels, ses engagements personnels, ses revenus et son patrimoine, puis de faire le bilan de Gérard Collomb (points noirs, points positifs). Enfin, nous les avons interrogés sur leur campagne dans cette primaire, sur le maire qu’ils voudraient être et leur programme pour la ville de Lyon (grandes priorités, rêve, transports en commun).

Les réponses de Nora Berra, Georges Fenech, Emmanuel Hamelin, Michel Havard et Myriam Pleynard (dans l’ordre alphabétique) sont à lire dans Lyon Capitale-le mensuel n°722, en vente en kiosques jusqu’au 30 mai, et dans notre boutique en ligne.

1 commentaire
  1. rémi - lun 6 Mai 13 à 21 h 22

    Je me demande si un d'entre eux peut même arriver à gagner un arrondissement ? quoi qu'on pense de chacun d'eux, tous manquent singulièrement de carrures...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut