Quelques heures avant Noël : une arnaque bien ficelée déployée

Certains attendent peut-être des colis avant Noël et ont reçu un SMS personnalisé leur demandant de payer rapidement les frais de port. Il s'agit d'une arnaque bien ficelée.

On connaissait déjà l'arnaque aux faux frais de douane (lire ici). À quelques heures de Noël, les escrocs du web profitent des nombreuses commandes réalisées en ligne pour monter une arnaque proche.

Ainsi, certaines personnes ont pu recevoir un mail ou un SMS, à leur nom, expliquant qu'un transporteur a tenté de livrer un colis chez eux, mais qu'il n'y a aucun affranchissement. Pour régulariser la situation et obtenir son colis, il faut alors cliquer sur un lien qui ouvre une fausse page aux couleurs de La Poste, Chronopost, ou d'un autre transporteur. Ensuite, il est demandé à la victime ciblée de donner leur numéro de carte bleue pour payer une petite somme (autour de 5 euros).

Une tentative d'escroquerie qui profite du contexte

Bien sûr, il ne s'agit à aucun moment d'une opération légale, mais bien d'une tentative d'escroquerie qui profite du contexte des fêtes de fin d'année. Les individus derrière cette opération n'ont pas le moindre colis et cherchent avant tout à obtenir des coordonnées bancaires de cette manière pour les réutiliser ensuite. Ils achètent ou se procurent des listes en ligne contenant des mails et / ou numéros de téléphone, associés à des noms / prénoms. C'est pour cela que chaque message est personnalisé, pour tenter de tromper la vigilance des victimes.

Le préjudice peut donc largement dépasser les 5 euros demandés. Si vous avez fourni votre numéro de carte bleue suite à une arnaque de ce type, il est impératif de faire immédiatement opposition et de surveiller ses relevés de compte. La méthode devrait continuer quelques jours après la fête pour cibler les commandes en retard, et pourrait bien apparaître à nouveau avec le début des soldes d'hiver le 8 janvier.

En cas de doute, il est toujours plus prudent d'aller voir que tout est en ordre sur les sites où l'on a passé commande, mais de ne jamais renseigner son numéro de carte bleue après avoir reçu un mail ou un SMS. Plus que les données informatiques, les méthodes des escrocs du web restent d'utiliser des techniques de manipulation.

à lire également
C'est toujours le même marronnier, des Français revendent leurs cadeaux de Noël via des sites comme Le Bon Coin, eBay et compagnie. Mais cette année, une nouvelle méthode d'arnaque fait son apparition et elle est complexe.
Faire défiler vers le haut