hotel dieu

Quel avenir pour l'Hôtel-Dieu ?

hotel dieu ()

Le 25 novembre dernier, Gérard Collomb, maire de Lyon et président des Hospices civils de Lyon (HCL) révélait le nom du gagnant de la rénovation de l'Hôtel-Dieu : Eiffage construction, associé à Intercontinental. La rénovation verra le jour fin 2014, puis une seconde étape sera révélée au printemps 2016. Détails connus à l'heure actuelle.

Le slogan du projet :
“Continuer 14 siècles d’histoire”

Surface exploitée :
62 000 m2

Les activités retenues et leur répartition :
Un Hôtel : 140 chambres, 21 000 m2
des commerces : 13 000 m2
des bureaux : 15 000 m2
Un musée des HCL : 4 000 m2
Un centre de conventions : 4000 m2
Un Pôle Régional de Promotion de la Santé : 4000 m2 possibles
Un Pôle de Recherches et de l’Enseignement Supérieur : 3 000 m2

Le projet :

hotel dieu ()

Le projet s’articule autour des trois dômes, chacun représentatif d’une fonctionnalité du nouvel Hôtel-Dieu : l’hôtel de luxe dans le grand dôme, le musée des HCL et le centre de congrès dans le petit dôme et le Pôle régional de promotion de la santé et les autres bureaux dans le dôme Pascalon. La façade quai Jules Courmont conservera de sa majesté. “Cette façade devait en imposer aux étrangers. C’est pour cela que faire un hôtel de luxe de ce côté-ci n’est pas une contradiction avec la vocation première de ce bâtiment” explique l’architecte du projet Albert Constantin. L’hôtel proposera des chambres de 6 à 7 mètres de haut en duplex, le plancher du 2e étage sera supprimé. Une sculpture en verre Murano viendra jouer avec la lumière provenant des fenêtres de la salle du grand dôme. Les cloîtres et les cours seront agrémentés de jardins d’apothicairerie. Une nouvelle entrée dans les jardins sera possible par la rue Bellecordière qui sera réaménagée en une rue passante avec des commerces et des terrasses.

Les collaborateurs du projet :
Architecte : Albert Constantin
Spécialiste du patrimoine :
Didier Repellin
Hôtelier de luxe : Intercontinental

Ses chances :
L’équipe d’Eiffage s’est voulue à l’écoute de la mobilisation lyonnaise en faveur d’un pôle de santé, multipliant les symboles en ce sens. Ils ont même proposé à l’ordre des médecins de venir s’y installer. Comme architectes, ils ont fait appel à deux Lyonnais qui ont à cœur l’histoire de Lyon et le respect du patrimoine de la ville. Mais ce côté “lyonnais”, anti-bling-bling, pourrait au final être une faiblesse pour convaincre le maire de Lyon, que l’on sait très sensible à l’aspect “prestige”.
En terme architectural, le projet Eiffage ne suscite pas un grand enthousiasme. La prise de risque est minimale. En revanche, en terme de programme, c’est le mieux ficelé des deux.

à lire également
L’Hôtel-Dieu rénové vu du Rhône © Tim Douet, 2018
Joyaux du patrimoine lyonnais. Le 27 avril, les Lyonnais ont retrouvé une figure du patrimoine de leur ville. L’Hôtel-Dieu restauré a ouvert ses portes aux habitants et aux touristes. Si les magasins attirent peu pour l’instant, les allées du monument voient passer flâneurs et visiteurs en quête d’histoire.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut