Marche pour le climat à Lyon, le 8 décembre 2018 ©Mathilde Régis

Quand les Lyonnais attaquent aussi l’Etat pour le climat

En quelques jours, la pétition en ligne lancée par quatre ONG françaises a récolté plus de 1 500 000 signatures. Un engouement sans précédent auquel les Lyonnais n’ont pas manqué de se noter présents.

Après les plusieurs marches pour le climat organisées partout en France, les associations ont décidé de passer à la vitesse supérieure : une pétition en ligne visant à attaquer l’Etat français pour "inaction climatique". A l’origine, quatre ONG : La Fondation pour la nature et l’homme, GreenPeace France Notre Affaire à Tous et Oxfam France qui ont déposé mardi 18 décembre un recours en justice. La pétition en ligne ouverte à cette occasion a littéralement explosé les records. En 48 heures, elle a récolté plus d’un million de signatures. A l’heure où nous publions cet article, la pétition a été signée à plus de 1 500 000 reprises. C’est la pétition en ligne la plus virale de France, avant même la pétition contre la loi travail, et plus récemment, celle contre la hausse des carburants.

"Les choses avancent, mais pas assez vite"

Pour Eloïse, une lyonnaise à l’origine des marches pour le climat, c’est une réaction très encourageante pour la suite : "Il y a une prise de conscience de tous les citoyens, ça montre que les choses bougent, et ça donne de l’espoir pour l’avenir." Pour la jeune femme, la pétition fait écho à de vraies convictions. "Je ne pense pas que ce soit un effet de mode. On l’a constaté lors des marches pour le climat et des réunions. D’ailleurs on a peiné à trouver des lieux assez grands pour accueillir tout le monde. Et beaucoup des gens présents n’étaient absolument engagés avant. Ils voulaient simplement agir, parce qu’ils se rendent compte de l’urgence de la situation." Si le président de la République a répondu à la pétition lancée par les Gilets Jaunes contre la hausse des carburants, il ne s’est pas encore exprimé quant à cette marée de signatures en faveur du climat. "Evidemment, on va être très attentif à sa réponse, en espérant qu’il y en ait une. Mais au-delà de ça, ce sont surtout des actions que nous attendons. Les choses avancent, certes, mais pas assez vite", regrette la jeune Lyonnaise. Prochaine étape pour elle, un événement organisé le 27 janvier prochain. "On ne sait pas encore exactement quelle forme cela prendra, nous en parlerons en début d’année. Mais sans rien faire, sans communiquer, nous avons énormément de demandes de gens qui veulent connaître les prochaines marches à suivre. Je suis plutôt optimiste  !"

Quand les idoles parlent aux citoyens

A la communication, une vidéo virale visionnée à plus de 215 000 reprises sur Youtube. Comédiens, acteurs et youtubeurs se succèdent et défendent la cause climatique : Juliette Binoche, Marion Cotillard, Abd Al-Malik, Guillaume Meurice ou encore McFly et Carlito se côtoient pour exposer pourquoi selon eux il est urgent et indispensable d’agir. "Quand nos parents nous disent d’agir, on peut avoir envie de ne pas les écouter. Mais quand ce sont les idoles qui parlent, ça a forcément plus d’impact", se réjouit Eloïse.

à lire également
Ce dimanche, au parc de Miribel-Jonage, à quelques kilomètres de Lyon, la Métropole de Lyon organise une journée, de 10h à 18h, de tables rondes, débats, conférences sur la question du réchauffement climatique.
8 commentaires
  1. Galapiat - 23 décembre 2018

    avec le courage qu'un leur connait ces ONG vont maintenant mordre la main qui les a nourrit, plus facile que de s'attaquer aux véritables causes. Le tout appuyé par des saltimbanques en mal de notoriété

    1. Abolition_de_la_monnaie - 23 décembre 2018

      Toujours un pro voiture polluante acharné cher Galapiat ! :o)
      Vos argumentaires sont toujours aussi faux et injustes. Ces ONG sont "nourris" par les cotisations des militants et non par des subventions.
      Des saltimbanques en mal de notoriété Juliette Binoche, Marion Cotillard, Abd Al-Malik, Guillaume Meurice... ?
      Que de haine transpire par vos écrits...
      Et lorsque vous dites "plus facile que de s'attaquer aux véritables causes", vous pensez à quoi ?

  2. mb - 23 décembre 2018

    L'enjeu n'est pas les ONG mais l'inaction coupable de nos dirigents politiques et econnomiques.
    Ce sont nos enfants et petits enfants qui vont cruellement souffrir, directement par l'évolution du climat et la faim qu'elle engendrera. Sans parler des migration climatiques qui ont dejà commencées et vont toucher des centaines de millions de personnes.

  3. Galapiat - 23 décembre 2018

    je pense que tu es toujours aussi obtus. penses tu un seul instant que sans la déduction fiscale qui s'y rattache et donc de l'argent qui échappe à l’impôt,d'où "subvention déguisée" , ces organisations pourraient survivre ? . Que ne vont ils plus manifester avec Sea Sheperd là il faut y aller de sa poche pour sauver Dauphins et baleines, , ou en Chine pollueur en chef là on peut prendre des coups. Faire des feux d'artifices à coté des centrales sachant que les gendarmes n'utiliseront pas les armes, quels courageux! Quand aux saltimbanques qu'ils se contentent de jouer leur rôle n'étant nullement qualifiés sur le sujet. Et toi contente toi à longueur d'écrits de prêcher pour tes thèses imbéciles dont tu as pu constater que je ne perdais plus de temps(ni d'argent) à contester la véracité. Alors s je me fais mon petit cadeau , griller quelques litres de ce bon Excellium de Total dont raffolent les 6 cylindres du Japonais, les militants trop occupés à dépenser dans les hyper je serai le roi de la nature.

    1. Abolition_de_la_monnaie - 23 décembre 2018

      Vous aviez parlé de "la main qui les nourrit", donc de l'argent versé directement, donc des subventions.
      .
      Or ce n'est pas le cas pour ces ONG.
      Les déductions d'impôts sont aussi des "subventions" pour les gens qui déduisent leurs frais automobiles de leurs impôts. Vous êtes contre ? ça m'étonnerait. Arrêtez donc votre hypocrisie liée à l'utilisation de monnaie.
      .
      "..................Quand aux saltimbanques qu'ils se contentent de jouer leur rôle n'étant nullement qualifiés sur le sujet................."
      .
      Ne doivent parler que ceux qui sont autorisés à parler. On connaît cette approche des totalitaires qui ensuite vous accusent d'être sectaire et anti-démocratiques ! 😀
      .
      Quant à mes "thèses impossibles"... je vous rappelle que fonder une société sur la croissance économique permanente est physiquement impossible parce qu'une croissance infinie sur une planète aux ressources limitées, est impossible.

  4. Galapiat - 23 décembre 2018

    fais toi expliquer par un de ta secte moins bête( je suis gentil ) si tu en trouves un prend ton potage , ton doudou et au lit

    1. Abolition_de_la_monnaie - 23 décembre 2018

      Vos contre-argumentaires sont tellement minables que vous êtes obligé de qualifier de secte (dans le but de faire peur aux gogos), tout ce qui ne va pas dans le sens de votre société de consommation qui détruit environnement et humains. Mais la réalité vous rattrape :
      « Celui qui croit qu'une croissance exponentielle peut continuer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste. »

  5. Galapiat - 24 décembre 2018

    as tu essayé de consulter un véto si la science humaine a échouée ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut