La station Intermarché sur le cours Emile Zola à Oullins.

Prix de l'essence : "on n'a jamais écoulé autant de carburant", dit le patron d'une station

Ce jeudi 10 mars, les prix des carburants se sont encore envolés. Pourtant, les automobilistes se ruent à la pompe, comme l'explique le patron d'une station-service à Oullins en banlieue de Lyon.

C'est l'une des stations les moins chères du sud de la métropole lyonnaise selon le site prix-carburants.gouv.fr : à Oullins, la station Intermarché sur le cours Emile Zola affichait encore un litre de SP95-E10 inférieur à 2 euros mercredi 9 mars. Mais ce jeudi 10 mars, la pompe y indiquait, comme partout à Lyon et dans les alentours, des prix supérieurs à 2 euros.

Pourtant, le directeur de la station Christophe Dejob explique assister depuis quelques jours à une ruée des automobilistes sur les pompes. "Ce n'est pas à cause de nos prix, car si nous avons fait une opération à prix coûtant il y a quelques jours, nous avons depuis refixé les tarifs avec notre marge habituelle de 1 à 3 centimes par litre. Et les autres stations des alentours sont confrontées au même phénomène. Nous n'avons jamais écoulé autant de volumes de carburant qu'actuellement, alors que les prix battent des records".

Comment explique ce paradoxe ? Selon Christophe Dejob, l'afflux de clients à la pompe vient "du climat anxiogène". "Il n'y a pas un jour où on ne voit pas une hausse des prix. Les gens gardent leur réservoir plein pour anticiper une nouvelle hausse. On a même quelques personnes qui viennent remplir des bidons. Normalement c'est interdit, mais comme on a des pompes automatiques 24h/24h...".

Il assure qu'aucune difficulté d'approvisionnement n'est enregistrée pour le moment, alors que le marché se tend à cause de la guerre en Ukraine et des sanctions économiques imposées par les pays occidentaux à la Russie. "Mais les prix bougent d'heure en heure, je n'ai jamais vu ça. On passe nos commandes le matin sans connaître le tarif et les prix tombent à 16h30".

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut