Rue de la République
Rue de la République © Romane Thevenot

"Presqu’île à vivre" : la Métropole de Lyon lance sa consultation sur la ZTL

Du 17 juin au 30 septembre, habitants et commerçants de la Presqu’île pourront s’exprimer concernant la mise en place de la zone à trafic limité (ZTL) prévue pour le 1er juin 2025. 

Nouvelle étape pour le projet Presqu’île à vivre. Dès ce lundi et jusqu’au 30 septembre, la Métropole de Lyon lance une consultation auprès des habitants et commerçants de la Presqu’île concernant la mise en place de la zone à trafic limité (ZTL), prévue pour le 1er juin 2025. 

Pour rappel, ce projet vise à réserver la zone aux piétons où seuls les commerçants, livreurs, artisans ou véhicules de secours seront autorisés et limités à 20 km/h. Il complètera la piétonnisation de 15 nouvelles rues et aux 30 axes déjà réservés aux piétons. 

Lire aussi : Projet 'Presqu'Ile à vivre' : "nous voulons un dialogue avec la Métropole de Lyon"

"Prendre en compte tous les besoins spécifiques"

Dans un communiqué, la Métropole de Lyon indique vouloir "prendre en compte tous les besoins spécifiques des personnes qui habitant, fréquentent ou travaillent en Presqu’île" pour qu’elles puissent concilier "qualité de vie, prospérité économique et transition écologique." La consultation permettra de recueillir les avis sur plusieurs points : la liste des catégories d’usagers, l’heure de bascule entre le régime du matin et de l’après-midi, le fonctionnement de la zone à trafic limité le week-end et les modalités d’accès à la zone. 

Décriée par certaines associations de commerçants et de riverains, cette zone à trafic limité a déjà été définie. Elle s’étendra du bas des pentes de la Croix-Rousse jusqu’au nord de Bellecour, précise la collectivité. Les quais du Rhône et de Saône seront, quant à eux, hors du périmètre, les véhicules ne seront donc pas impactés pour traverser le centre-ville. La Métropole de Lyon indique que dans ce type de zone, la "circulation de transit des véhicules motorisés (voiture, véhicules utilitaires, motos, scooter) n’est pas permise" et doit assurer plus de confort et de sécurité aux piétons. L’objectif étant également de limiter l’accès aux véhicules des riverains, des livreurs, artisans et transports en commun. 

Lire aussi : "Le tribunal administratif peut invalider le projet Presqu'Ile à vivre"

Deux régimes d’accès à la zone

Pour cela, deux régimes d’accès vont être mis en place, soit un le matin et un l’après-midi, qui seront contrôlés par des bornes rétractables. Le matin, la zone sera réservée aux livraisons, et l’après-midi, seuls les "ayants-droit", c’est-à-dire les "accès permanents", "accès occasionnels" et "accès logistiques" seront autorisés. Les bornes seront alors placées en positon haute. 

Plusieurs réunions publiques et ateliers vont être organisés "après l’été" dans les deux arrondissements concernés conclut la Métropole de Lyon. Quant à la consultation, elle est disponible en ligne

Lire aussi :

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut