(Photo by Damien MEYER / AFP)

Près de Lyon : le Raid mobilisé pour un homme soupçonné d’apologie du terrorisme

Un passager du bus C12 aurait tenu des propos particulièrement inquiétants visant notamment Emmanuel Macron et la France le 22 décembre. L’homme, connu des services de police, a été interpellé dès le lendemain.

La police nationale n’a pris aucun risque en mobilisant son unité d’élite, le Raid, pour arrêter le 23 décembre un habitant de Saint-Fons soupçonné d’apologie du terrorisme. La veille, l’homme d’une soixantaine d’années avait pris à partie un passager du bus C12 en menaçant Emmanuel Macron, les Français et autres, raconte Le Progrès.

Le suspect a nié avoir tenu ses propos. Il est connu de la police pour insultes. L’analyse psychiatrique n’a pas décelé d’altération mentale. Il sera jugé en comparution immédiate ce lundi, sous le chef d’inculpation d’apologie du terrorisme.

3 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - sam 26 Déc 20 à 11 h 55

    La glorification de la violence, le tout dans une totale incompréhension de ce qu'est la mécanique de la frustration qui y mène.

    Signaler un commentaire inapproprié
  2. Jol - sam 26 Déc 20 à 19 h 21

    la mecanique de la frustration qui y mene ?
    ou des gens trop bien pensants qui incitent les gens à se croire discriminés alors que ce n'est pas le cas
    sinon toutes les personnes en difficultés seraint terroristes ce qui n'est pas la cas

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Abolition_de_la_monnaie - sam 26 Déc 20 à 19 h 53

      Se croire discriminé n'engendrerait pas la frustration ? 🙂 Avec ou sans "bien pensants" c'est toujours la même mécanique.
      Vous raisonnez bizarrement.
      Quant aux difficultés... Il y a difficultés et difficultés.
      Si vous êtes face à "un mur"...

      "On ne sait pas ce qu'on perd tant qu'on ne l'a pas perdu" (donc vous avez en partie raison),
      mais aussi "croire que les souffrance des autres ne sont pas réelles parce que soi-même on n'est pas dans la même situation, c'est se leurrer." (donc vous avez en partie tort)
      Et on verra bien lorsqu'une masse de citoyens seront "en difficulté", s'ils ne finissent pas par prendre les armes ou lancer des pavées... historiquement ça s'est toujours produit. 🙂

      Signaler un commentaire inapproprié

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut