Port d'arme des policiers hors du service, Cazeneuve valide

En visite à Lyon le ministre de l'Intérieur a redit sa volonté de permettre aux policiers de conserver leur arme en dehors de leurs heures de service.

12 jours après l’assassinat d'un policier et de sa femme à leur domicile de Magnanville, dans les Yvelines, par Larossi Abballa, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a de nouveau manifesté son soutien à ses troupes. En visite à Saint-Cyr-au-Monts-d'Or pour féliciter les diplômés de l'école nationale de police, le ministre a redit sa volonté de voir les policiers qui le souhaitent pouvoir garder leur arme en dehors de leur service. L'annonce avait déjà été faite aux syndicats de police réunis place Beauvau au lendemain du drame de Magnanville.

Mesure maintenue après l'état d'urgence

Le fait de pouvoir porter leur arme en permanence n'est pas vraiment une nouveauté pour les policiers. Le régime spécifique de l'état d'urgence, déclaré au lendemain des attentats du 13 novembre, leur autorise déjà le port d'arme en dehors du service. En revanche, là où le ministre de l'Intérieur innove, c'est en prolongeant cette mesure en période normale.

La fin de l'état d'urgence, prévue le 26 juillet, ne marquera donc pas de changement à ce niveau-là pour les policiers. Désormais ils seront autoriser à porter leur arme en permanence, au travail ou non, en état d'urgence ou pas.

1 commentaire
  1. Kasneh - 28 juin 2016

    Il a fallu attendre l'année sanglante 2015 pour en arriver à une évidence. Idem pour le port d'arme autorisé aux policiers municipaux malgré les réticences de G.Collomb.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut