Pollution à Lyon : "Il va falloir faire notre révolution" annonce Kimelfeld

Avec la fin du confinement, sommes-nous prêts à retrouver le bruit et la pollution de l'air à cause des voitures ? Le président de la métropole de Lyon avertit "il va falloir faire notre révolution". 

Ce sont deux effets positifs et visibles du confinement, en raison de la baisse du trafic routier sur l'agglomération, les niveaux de bruit ont largement baissé (lire ici), tout comme la pollution dans la métropole de Lyon (lire ici). À l'approche du déconfinement, plusieurs collectivités craignent un important retour en force de la voiture individuelle et les conséquences sanitaires qui en découleront en matière de bruit et de pollution. Selon une enquête du Sytral, seulement un tiers des usagers envisageraient d'utiliser les TCL de la même manière qu'avant l'épidémie. 

Interrogé par Lyon Capitale sur cette situation, le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld avertit : "Nous devons éviter que les gens soient tentés de rependre leur voiture, il y a un vrai risque en matière de la qualité de l'air qui n'arrangerait pas la situation. L'une de nos premières réponses, c'est l'urbanisme tactique et le rééquilibrage de l'espace public pour encourager la marche et le vélo (lire ici)". 

"Il va falloir faire notre révolution, aller vers de nouveaux usages, de nouvelles règles. Par exemple, nous avons actuellement plus de 2 500 personnes en télétravail, on ne va pas rependre comme avant tout de suite, on va continuer", poursuit David Kimelfeld. 

Plusieurs pistes de travail pour les nouveaux usages seront prochainement dévoilées par la métropole : "On a un comité métropolitain de relance, la qualité de l'air est un des enjeux de ce comité, tout comme penser comment on va vivre dans la métropole. Cela pose la question de l’urbanisme, de la densité de la ville. Il faudra faire attention à ne pas être contradictoire là-dessus et bien réfléchir entre la densité urbaine, mais aussi le risque de l’étalement urbain". "On n’investira pas comme on investissait dans le passé", conclut le président de la métropole. 

à lire également
D'ici le 2 juin, les listes pour les élections municipales et pour la métropole de Lyon doivent être déposées en préfecture. Si certains imaginent déjà une alliance autour de Gérard Collomb contre les Verts et la gauche, d'autres, à l'image de David Kimelfeld, refusent de rentrer dans le jeu "du vote contre un projet". Chronique d'un long week-end marqué par le "tout sauf les Verts" et "tout sauf Collomb". 
4 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 6 mai 2020

    Voilà de belles intentions ! 🙂
    Mais en restant dans un monde croissantiste (parce qu'il faut rembourser les dettes), cela oblige à la "concentration" pour prendre l'argent des autres.
    Donc, étalement ou pas étalement, on est piégés par le système monétaire.

    Mais déjà ne plus construire sur des zones où la terre permet de nourrir les individus, ce serait intelligent... Et ce n'est pas ce que fait la métropole, depuis des années. (merci le "grand saint-Priest")

  2. Caluirard - 6 mai 2020

    Faites des passerelles cyclables suspendues, qui traversent la ville par dessus les routes. C'est l'avenir !
    Cherchez elevated bicycle highways, de nombreuses grandes villes y sont passé.

    1. gintonic - 6 mai 2020

      En lisant le début de votre commentaire j'ai pensé que vous étiez satirique mais apparemment non.
      J'ai cherché comme vous dites et bon dieu qu'est ce que c'est moche... Non merci! Mon vélo, c'est sur les pistes cyclables au sol 🙂

      1. Caluirard - 6 mai 2020

        J'ai peine à croire que vous faites du vélo en pleine ville.
        Pour ce qui est du beau, expliquez moi ce que cela peut gâcher ? Vous avez peur que ca défigure le périphérique ? Please...

        Continuez à adorer attendre que les voitures passent et que le feu passe enfin au vert, continuez à aimer les respirer, continuez à aimer slalomer les gens qui ne pensent qu'à leur smartphone, continuez à aimer que les automobilistes ouvrent grand les portes sans regarder quand ils descendent de voiture.

        Merci d'éviter les commentaires qui ne proposent rien, et encore plus ceux qui brident l'évolution et les idées. On en a assez vu. Maintenant il faut changer les choses.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut