Service de réanimation de l’hôpital de la Croix-Rousse des Hospices Civils de Lyon. @Lionel De Souza _ avril 2020

Plusieurs médecins de la région lancent un appel à l'union nationale pour lutter contre le virus

Devant l'explosion du nombre de cas dans la région et en France, des médecins de la région Auvergne Rhône-Alpes lancent un appel ce lundi à la population française. Et réclament une union nationale.

La situation se dégrade. Le virus circule de plus en plus sur le territoire et les hôpitaux de la région sont proches de la saturation (lire le point sur la situation dans le Rhône lundi ici).

De nombreux médecins lancent en appel à la population. "Appel à nos concitoyens : nous avons besoin d’union nationale", le texte est proposé à la signature de tous les médecins qui le souhaitent ici

"Si nous ne luttons pas tous ensemble, ça sera pire"

"Nous sommes inquiets de la situation sanitaire de notre pays. Car nous médecins, pouvons témoigner de la souffrance que nous prenons en charge tous les jours. Mais nous sommes aussi inquiets de la désunion qui semble s’installer parmi nos concitoyens. Je suis attristé de certaines prises de parole de personnalités publiques qui semblent ne pas vouloir comprendre la gravité de la situation. Je sais que les mesures sont difficiles pour beaucoup de nos concitoyens. Mais si nous ne luttons pas tous ensemble, ce sera pire", expliquent les médecins.

Le texte est notamment signé par le Pr Olivier Claris, Président de la Commission médicale d’établissement des Hospices Civils de Lyon, par Pr Carole Burillon, Doyenne de la Faculté de médecine Lyon-Sud, Pr Gilles Rode, Doyen de la Faculté de médecine Lyon-Est, Pr Patrice Morand, Doyen de la Faculté de médecine de Grenoble, Pr Philippe Berthelot, Doyen de la Faculté de médecine de Saint-Etienne ou encore Dr Didier Storme, Président de la conférence des Commissions médicales de centres hospitaliers d’Auvergne Rhône-Alpes.

Lire aussi : Coronavirus : à Lyon et dans la région, l'alarmante explosion des nouveaux cas positifs en chiffres

2 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - lun 19 Oct 20 à 16 h 22

    Une société monétaire est OBLIGATOIREMENT individualiste, car le même argent ne peut pas être dans deux poches différentes au même moment. C'est si évident que personne ne veut voir la réalité en face.
    Et ça n'a rien à voir avec la notion d'individu et de société car ces deux paramètres se gèrent avec la philosophie.

    Et cette individualisme va jusqu'au numerus clausus qui est là pour protéger le chiffre d'affaires des médecins.

    Vous n'avez pas voulu regarder ce que les postmonétaires vous expliquent en les prenant de haut, et bien... assumons 🙂

    1. Du Bitatif - mar 20 Oct 20 à 10 h 35

      BIEN ENTENDU CHER ARISTOTIEN, VIVONS DE BRIC ET DE TROC !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut