"Place nette XXL"  : près de 100 interpellations réalisées en trois jours à Lyon et dans le Rhône

La préfète du Rhône, Fabienne Buccio, s’est rendue à Villeurbanne dans le cadre de l’opération anti-drogue "place nette XXL" .

La rue Jacques Brel à Villeurbanne est pavée de bleus ce mercredi après-midi, au troisième jour d’une vaste opération anti-drogue. Annoncée lundi 25 mars en grande pompe par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, l’opération anti-drogue et trafics "Place Nette XXL" se poursuit dans l’agglomération lyonnaise, et notamment à Villeurbanne, particulièrement ciblée.

"Présence policière continue"

La préfète du Rhône, Fabienne Buccio, s’est rendue mercredi 27 mars dans les quartiers de Charpennes et du Tonkin, touchés par un important trafic de drogue. En visite dans l’agglomération lyonnaise la semaine dernière, Gérald Darmanin avait ainsi annoncé la création d’une brigade de sécurité territoriale pour lutter contre le trafic dédiée à la ville dirigée par le maire socialiste Cédric Van Styvendael. 

Fabienne Buccio, préfète du Rhône et Nelson Bouard, à la tête de la Direction interdépartementale de la police nationale (DIPN) à Villeurbanne pour une opération "Place nette XXL" @NC

Depuis lundi, environ 4 000 fonctionnaires sont mobilisés sur l’agglomération lyonnaise. 96 interpellations ont d’ores et déjà été réalisées a indiqué Fabienne Buccio qui s’est félicité d’une opération "vraiment XXL", avec une "présence policière continue".  À Villeurbanne, les forces de l’ordre occupent ainsi les points de deal identifiés, vides, et pour lesquels le principal défi est d’empêcher leur reconstitution. Quelques jeunes sont d’ailleurs contrôlés alors que la préfète échange avec la presse. "Nous les avions repérés près du 3 rue Jacques Brel, nous nous assurons qu’ils n’essayent pas de remettre en marche le deal" indique Nelson Bouard, à la tête de la DIPN. Sept interpellations ont ainsi été menées dans l’après-midi sur le secteur du Tonkin.

Lire aussi : Fusillades et développement du crack au Tonkin : "C'est très inquiétant pour le quartier"

policiere à la recherche de drogue dans une cave
Entre lundi 25 mars et mercredi 27 mars, environ 4 000 fonctionnaires ont mobilisés sur l’agglomération lyonnaise pour des opérations "place nette XXL". 96 interpellations ont d’ores et déjà été réalisées. @NC

Les fonctionnaires occupent également les stations de tramways qui constituent, parmi d’autres lieux, "des points stratégiques identifiés grâce à un travail de cartographie réalisé en amont"  indique Fabienne Buccio. Si elle insiste sur l’efficacité d’action "visibles" comme celles-ci, la préfète assure ne pas négliger le travail d’investigation. "Nous faisons tout un travail de l’ombre. Une fois que nous arrivons sur les lieux, nous savons où aller" assure-t-elle.

"On voit l’importance des moyens qui sont mis en œuvre, on espère simplement que ça tiendra sur le long terme" confie ce membre du collectif Tonkin Paix-sible qui se bat pour empêcher la reconstitution des points de deal. "La police est présente et on continuera. En novembre on était là, en décembre aussi et en mars on est toujours là. On va continuer encore sur le temps long", assure Fabienne Buccio qui rappelle par ailleurs qu’un travail est engagé avec les bailleurs sociaux pour améliorer le cadre de vie du quartier. 

Lire aussi : Drogue et fusillades : la difficile compréhension entre habitants du Tonkin et pouvoirs publics

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut