Panorama de l'économie lyonnaise

L'occasion de faire un bilan de santé.

L'économie lyonnaise se porte bien. C'est ce qui ressort du tableau de bord publié par la CCI de Lyon.

Indicateur phare, le taux de croissance des créations d'entreprise. Sur les 3/4 dernières années en Rhône-Alpes, il flirte avec les 4 %. Le premier semestre 2007 a ainsi vu 2 894 nouvelles entreprises (19 % de plus qu'en 2006, à la même période).

Le taux de chômage, l'un des plus bas de France (avec le Limousin, Le Pays de la Loire, la Bretagne, le Centre et la Bourgogne), a baissé de plus de 10 % par rapport à l'année dernière, et le commerce extérieur est excédentaire de 6,4 milliards d'euros.

Jouer à l'international

L'extérieur, c'est le mot d'ordre lancé par Yves Guyon, directeur général de la CCI de Lyon : "nos PME/PMI ont une position plutôt défensive face à la mondialisation. Soyons audacieux et valorisons nos atouts : il faut s'attaquer à l'international !". C'est la création, en janvier dernier, de ONLY Lyon, un outil marketing pour dynamiser l'image lyonnaise et affirmer son positionnement à l'international. Objectif affiché : faire partie du top 15 européen. D'après les résultats d'une étude publiée par Cushman & Wakefield, Lyon doit perfectionner plusieurs facteurs de compétitivité si elle veut se hisser parmi les grandes capitales européennes : l'accès au marché, les transports externes et les compétences sur le marché du travail. Pour l'heure, Lyon caracole dans le peloton de tête dans le domaine pharmaceutique et du commerce de gros, tandis que le pôle chimie et la construction automobile augmentent chaque année leur productivité. Quant à l'énergie et à l'environnement, ce sont les deux filières émergentes qui feront de Lyon, dans quelques années, l'une des places fortes en Europe.

3e Etats Généraux de l'économie lyonnaise. Les 18, 20, 25 et 27 septembre. Contact : 0 821 231 251.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut