Nuits de Fourvière 2012 © Julien Rambaud
Nuits de Fourvière 2012 © Julien Rambaud

Nuits de Fourvière à Lyon : les acrobates de Circa au coeur d’un tango survolté ce soir au grand théâtre

Depuis deux jours, le grand théâtre de Fourvière vibre au rythme endiablé du tango des acrobates de la compagnie Circa. Accompagnés par l’orchestre national d’Auvergne, ils proposent, ce samedi soir encore, une adaptation de María de Buenos Aires, un "opéra-tango" composé en 1968. 

C’est en habituée que la compagnie d’acrobates de Circa revient aux Nuits de Fourvière cette année. La dizaine d’artistes de ce collectif Australien et son directeur artistique, Yaron Lifschitz, se sont notamment fait connaître du public lyonnais avec l’impressionnant Sacre du Printemps, réalisé en collaboration avec l’Opéra national de Lyon. Pour cette édition 2021, ils ont investi, depuis deux jours, le grand théâtre avec un "opéra-tango" survolté, dont la dernière représentation a lieu ce samedi soir à 21h45.

Une nuit de tango

Yaron Lifschitz propose une adaptation de María de Buenos Aires, une oeuvre unique en son genre où se mêlent à la fois tango et opéra. Composé en 1968, par Astor Piazzolla, ce tango "conte l’histoire de María, une chanteuse qui, après une fin tragique dans une maison close, devient une ombre condamnée à dériver dans les bas-fonds de Buenos Aires", explique l’organisation du festival. 

Épaulés par les cordes de l’orchestre national d’Auvergne, les danseurs et les acrobates de Circa donneront corps à cette histoire, chantée par la mezzo-soprano Wallis Giunta et le baryton Luis Alejandro. 

Des places sont encore disponibles ici, pour la représentation de ce samedi soir. Spectacle, d’1h40 environ, en espagnol, surtitré en français.

Lire aussi : Nuits de Fourvière à Lyon : le pass sanitaire obligatoire pour accéder au Grand théâtre

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut