Gratte-ciel, à Villeurbanne (©Antoine Merlet)

Municipales en 2020 : qui sont les candidats à la mairie de Villeurbanne ?

Les élections municipales auront lieu les 15 et 22 mars 2020. A Villeurbanne, bastion socialiste depuis des années, on y voit plus clair sur les forces en présence désormais, à quelques semaines des élections. Le scrutin est très ouvert. Lyon Capitale vous propose un petit tour d’horizon.

Le scrutin municipal de 2020 est très incertain dans la 20e ville la plus peuplée de France, Villeurbanne. A moins de 3 mois du 1er tour des municipales, on y voit plus clair sur les différents candidats à la mairie de Villeurbanne en 2020.

On parle beaucoup de l’élection à la ville de Lyon et celle à la Métropole de Lyon (si vous êtes perdus entre ville, métropole, sur qui est candidat à quoi, nous vous proposons un petit décryptage pour comprendre les spécificités de chaque scrutin en mars 2020) mais celle à la mairie de Villeurbanne sera regardée de près également. Le PS, en grand danger nationalement, va-t-il conserver son bastion villeurbannais ? Rien n’est moins sûr.

Le maire de la commune depuis 2001, Jean-Paul Bret (PS), ne se représente pas. Et tout est ouvert.

Les principaux candidats désormais connus

A Villeurbanne, donc, pour devenir maire de Lyon en 2020, on connaît désormais les principaux candidats :

Thibaut Garnier (Rassemblement national). Le RN a fait de bons scores à Villeurbanne lors de certaines élections mais les espoirs de victoire en 2020 sont très faibles dans la 20e ville la plus peuplée de France.

Marc Atallah (LR). Dans cette ville historiquement de gauche, la droite a souvent tenté sa chance. Sans succès. Le processus de désignation pour 2020 a été délicat. Le candidat finalement investi en 2020 est Marc Alallah, élu à Rillieux-la-Pape. Mais ce n'est pas à Villeurbanne que LR croit le plus en ses chances dans l'agglomération lyonnaise.

Prosper Kabalo (La République en Marche). C’est le 1er adjoint de l’actuel maire PS de la ville (Jean-Paul Bret), Prosper Kabalo, qui a été investi par la République en Marche à Villeurbanne. Aux législatives de 2017, le candidat En Marche, Bruno Bonnell, avait nettement battu la socialiste Najat Vallaud-Belkacem, ancienne ministre de l’Éducation nationale. Mais le contexte était alors très favorable au parti présidentiel.

Cédric Van Styvendael (PS + alliés de gauche). La succession de Jean-Paul Bret, maire depuis 2001, a été très disputée au PS. Cédric Van Styvendael, l’ancien directeur de Villeurbanne Est Habitat, le bailleur social de la commune, a finalement été choisi. Sans être suivi par toute la majorité du maire sortant. Van Styvendael est parvenu à s’allier avec d’autres forces de gauche, comme le PC, Place Publique ou encore la France Insoumise. Mais le PS n’a fait que 8 % aux européennes dans la commune. Le fief est en danger.

Béatrice Vessiller (Europe Ecologie des Verts). Plusieurs observateurs villeurbannais placent la candidate écologiste, Béatrice Vessiller, comme la favorite de l’élection. Très implantée dans la commune, plusieurs fois candidate à différentes élections dans la commune (municipales, départementales), elle peut aussi profiter de la dynamique actuelle des Verts pour ravir la mairie aux socialistes. Les écologistes ont de gros espoirs pour Villeurbanne.

Lire aussi : Municipales 2020 – À Villeurbanne, le PS joue sa survie / Municipales à Lyon : qui sont les candidats à la mairie de Lyon en 2020 ?

1 commentaire
  1. Georges Marchais - 30 décembre 2019

    Pourquoi depuis 2 mois environ, on cherche à cacher les dealers du Tonkin ? Des caméras ont été installées , et ils restent à l'intérieur des allées et des parking souterrain, la baie vitrée d'une allée a été couverte de blanc pour pas qu'on les voie à travers. Un rapport avec les élections ?

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut