Siège d’Adecco à Villeurbanne.

Métropole de Lyon : les comptes bancaires d'intérimaires prélevés, Adecco répond

Des centaines d'intérimaires des agences Adecco ont été prélevés sur leur compte bancaire. Le groupe d'intérim basé à Villeurbanne a diligenté une enquête.

Depuis mardi 8 novembre, des centaines d'intérimaires des agences Adecco, basées à Villeurbanne, ont été prélevés de près de 50 € sur leur compte après un piratage du groupe d'intérim rapporte Le Progrès. Le groupe a confirmé avoir été victime d'un piratage de ses données informatiques et une cellule de crise a été créée au sein de l'entreprise, l'une des plus importantes du secteur.

Mardi 15 novembre, Adecco réagit

Le journal Libération rapporte de son côté que les syndicats CFDT et CGT ont invité les intérimaires touchés à faire opposition le plus rapidement possible et se "manifester auprès auprès de [leur] agence de rattachement". Adecco à de son côté réagit mardi 15 novembre expliquant que les débits ont été effectués par "Solfex France SASU, que nous ne connaissons pas et qui n'appartient pas au Groupe Adecco".

Une enquête interne a été diligenté pour comprendre l'origine de la situation, "à ce jour, aucun lien n'a été établi entre ces prélèvements effectués par une société tierce et les missions de nos intérimaires", détaille Adecco.

A lire sur le sujet : la Ville de Lyon hérite d'un million d'euros, légué par le fondateur d'Adecco à sa mort

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut