(Photo by PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Métropole de Lyon : Laurent Wauquiez dénonce l’approche "très sectaire" des écologistes

Ce lundi 20 septembre, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, était en déplacement à Chassieu. Sur place, l’élu LR a vertement critiqué le président de la Métropole de Lyon et ses méthodes de gouvernance, alors que de nombreux maires menacent de quitter la collectivité. 

Depuis le début de l’été, le torchon brûle entre de nombreux maires de l'agglomération lyonnaise et la Métropole de Lyon. Au début du mois de septembre, 45 des 59 édiles que compte la collectivité ont signé une tribune dans laquelle ils regrettaient de ne pas être entendus par le président écologiste de la Métropole, Bruno Bernard, et son exécutif métropolitain. 

Lire aussi : Le torchon continue de brûler entre de nombreux maires, mécontents, et la Métropole de Lyon

En cause, notamment, la découverte de projets locaux retenus par la Métropole de Lyon dans leurs communes pour la PPI, qui répertorie les projets d’investissements que la majorité écologiste va porter jusqu’à la fin de son mandat, en 2026. Autre point d’achoppement, les financements alloués aux communes dans la programmation d’investissements de la Métropole de Lyon, qui donnent l’impression à de nombreux maires, principalement LR, de ne pas être respectés. Aujourd’hui, nombre d’entre eux menacent même de faire sécession et de quitter la collectivité aux multiples compétences.

"C’est une fronde de tous les élus de terrain"

En visite sur la commune de Chassieu, ce lundi, en amont des nouvelles élections municipales qui doivent se dérouler dans la commune de l’Est lyonnais, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes s’est invité dans le débat. Nos confrères du Progrès, présents sur place, rapportent ainsi les propos tenus par Laurent Wauquiez : "On a des élus de Lyon qui n’écoutent pas vraiment ceux qui ne sont pas de leur avis. Ils sont dans une approche très sectaire que je regrette". 

Au micro de BFM Lyon, l’élu LR a poursuivi sa pensée en expliquant qu’il ne s’agit pas d’"une fronde des élus de droite. C’est une fronde de tous les élus de terrain, qui en ont assez d’avoir une approche qui est extrêmement dictatoriale, très autoritaire et dans laquelle les élus quelle que soit leur sensibilité […] ne se sentent plus respectés. [… ] J’ai toujours eu le même message, on doit travailler avec tout le monde et je travaille avec le président de la Métropole que je dois voir cette semaine. Et je lui dirai « Vous aussi vous avez un devoir, vous ne pouvez pas vous comporter de façon autoritaire et dictatoriale. Vous devez respecter les gens, y compris ceux qui ne sont pas de votre avis »". 

Laurent Wauquiez ciblé par les écologistes au conseil régional 

Une prise de parole qui intervient seulement quelques jours après des attaques dirigées à l’encontre de Laurent Wauquiez par le groupe écologiste à la région. Lors de sa rentrée politique, le groupe co-présidé par Fabienne Grébert et Axel Martin dénonçait ainsi "des pratiques clientélistes qui n’assurent pas une bonne gestion des finances publiques". Ce même jour, les élus écologistes régionaux avaient également révélé que deux recours allaient être formulés au tribunal administratif, contre le règlement intérieur adopté par la majorité et contre les délibérations autour de la sécurité. 

Lire aussi : Avec l'aide de la justice, les écologistes veulent mettre fin au "système Wauquiez"

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut