Laurent Wauquiez visite le lycée de la Martinière (Lyon 1er) © Tim Douet

Manuels scolaires payés par Auvergne-Rhône-Alpes : la décision qui divise

Dès la rentrée 2019, les lycéens de la région Rhône-Alpes n’auront plus à acheter eux-mêmes leurs manuels scolaires. C’est la région qui s’en chargera par le biais d’un achat groupé. Laurent Wauquiez s’est expliqué ce lundi devant des  lycéens et des associations dans un établissement de Rillieux-la-Pape

Faire acheter les livres scolaires par la région et les distribuer aux lycéens c’est ce que veut mettre en place Laurent Wauquiez.  Pour le président de la région, ce n’est pas aux familles d’assumer les frais  du changement de programme de l’Éducation nationale pour la rentrée 2019. « 25O euros pour des manuels scolaires c’est trop pour les familles. », lance-t-il. Dans le public, la région achètera les manuels des disciplines du tronc commun et de spécialités pour les filières générales et technologiques. Les lycées privés auront le droit à une aide financière de la Région en fonction de leurs besoins spécifiques.

Des parents d’élèves satisfaits

La mesure a satisfait certains parents d’élèves puisqu’elle donne du pouvoir d’achat aux familles. La Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) qui milite depuis plusieurs années en faveur de la gratuité a approuvé la mesure. La Fédération des parents d’élèves de l’Enseignement public (PEEP) qui s’inquiétait quant à elle de la fin des bourses aux livres est rassurée d’être toujours incluse dans la distribution des ouvrages scolaires. Pour les lycées publics, ces manuels seront distribués par des associations de parents d’élèves si cela est possible ou par des vacataires recrutés à cet effet. Pour les lycées privés, la distribution des manuels sera assurée par chaque établissement.

Des libraires inquiets

Les plus inquiets ce sont les librairies qui craignent une baisse importante de leur chiffre d’affaires estimé  à  25 % pour les plus grandes. Ce système d’achat groupé  des manuels scolaires déjà mis en place en Auvergne depuis 2014 n’a pas fait l’unanimité : "On a vu les dégâts, plusieurs librairies ont fermé leurs portes" explique l’association Libraires en Rhône-Alpes. La gratuité était déjà assurée par la carte Pass’Région qui proposait un crédit aux familles sous la forme d’un avantage "manuels scolaires" entre 50 et 100 euros que les élèves pouvaient utiliser dans les librairies. Les libraires  attachés à cette carte craignent que les jeunes lecteurs ne franchissent  plus la porte des librairies : "Si les jeunes ne viennent pas pour acheter les manuels scolaires cela va être compliqué de les faire venir le reste de l’année" constate Sandrine Charreau libraire à Meyzieu (librairie Colibris). Dans un contexte de fragilisation du réseau des libraires et de concurrence des acteurs de la vente en ligne, les libraires veulent conserver un lien avec les clients.

En 2019, c’est près de 30 millions d’euros d’investissement de la région qui ne sera pas dépensé dans les librairies. Laurent Wauquiez s’est voulu rassurant et a assuré que les libraires seront  "au cœur du dispositif régional "puisque la région va lancer "des marchés publics locaux" afin que les  "commandes profitent aux libraires" et non aux grossistes ce qui n’avait pas été le cas en Auvergne. L’avantage Livre Loisir du Pass’Région sera revalorisé et passera de 8 à 15 euros pour favoriser l’activité des libraires qui ont passé convention avec la Région. Le coût de cette mesure est estimé à 41 millions d’euros sur deux ans pour l’achat des manuels (qui passeront en investissement) contre 20 millions par an actuellement.

 

 

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut