Gobee

Lyon : une charte pour les vélos en libre service sans station

La ville de Lyon va lancer une charte pour tenter de réglementer les vélos en libre-service sans station comme Indigo Weel. Néanmoins, aucun n'est parvenu à tirer son épingle du jeu.

"Une charte calquée sur celle qui a montré sa réussite pour la nuit lyonnaise", la ville de Lyon va lancer une charte destinée aux opérateurs de vélos en libre-service sans station comme Indigo Weel. “On promettait l'arrivée de 40 000 vélos à Lyon. Il nous a donc fallu réfléchir pour organiser au mieux la fluidité de ces vélos dans la mesure où il est extrêmement tentant de se garer sur trottoir”, a déclaré Jean-Yves Sécheresse ce lundi durant le conseil municipal. Non obligatoire, elle leur permettra cependant de mieux travailler avec la ville, et d'avoir quelques avantages comme une mise en avant lors de grands événements comme la Fête des Lumières, ou des aides pour la sécurisation des vélos. Néanmoins, cette charte s'accompagne de quelques obligations sur l’occupation de l'espace public, l'interdiction de stationnement dans certaines zones comme le centre de la place Bellecour ou bien encore sur les trottoirs, ainsi que partout où les piétons pourraient être dérangés. Avec cette charte, la ville espère contraindre les opérateurs à faire en sorte que les vélos soient garés à côté des arceaux. De même, les services devront également s'engager à fournir un service de qualité avec des deux roues en bon état et de communiquer régulièrement avec la ville sur le déploiement du service, le pourcentage de vélos vandalisés et volés ainsi que les données comme le kilométrage, type de territoire utilisé ou sanctions des utilisateurs. Cette charte est destinée uniquement aux opérateurs vélos, ceux louant des trottinettes ne sont pas concernés (bien qu'aucun service de ce type ne soit encore proposé à Lyon). Même constat pour les scooters en libre service qui ne seront pas concernés par cette charte, Lyon Parc Auto devrait proposer une offre d'ici la fin de l’année. “À terme, JCDecaux, l’exploitant de Vélo’v sera aussi concerné puisque d'ici quelque temps ses vélos pourront être garés sur des espaces qu'elle déterminera elle même”, a ajouté l’adjoint au maire de Lyon en charge de la Sécurité de la Tranquillité publique et de l'Occupations du domaine public.

1/3 du parc cassé ou perdu pour le nouveau

La charte arrive néanmoins dans un contexte particulier. Premier opérateur du genre, Gobee s'est cassé les dents à Lyon, quittant la ville avant le printemps à cause de la casse. Indigo Weel rencontre également de nombreuses difficultés selon nos informations, avec au moins un tiers du parc vélo détruit ou perdu. Ce qu’a confirmé Jean-Yves Sécheresse durant le conseil. Les autres opérateurs du genre ont décidé de repousser tout lancement dans les métropoles françaises comme Lyon face à un modèle économique mis en danger par la casse. En parallèle, les vélos ne sont pas toujours pensés pour un usage intensif, restant très loin du niveau de qualité d'un vélo'v à Lyon par exemple. Enfin, les services laissent leurs vélos être garés n'importe où sur l'espace public sans forcément se concerter avec les collectivités locales au début, puis face à la casse viennent demander de l'aide à postériori à ces mêmes collectivités. S’ils veulent désormais plus d'aides, ils devront donc se conforter à ce type de charte. Dès lors la ville de Lyon fait le nécessaire pour tenter d'éviter un déploiement chaotique, mais rien n'indique qu'il y aura un jour plusieurs services pour la signer quand elle sera mise en place. Le concept de vélo en libre-service sans station n'a toujours pas réussi à percer à Lyon.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut