Le siège d’Interpol à Lyon © Tim Douet
Le siège d’Interpol à Lyon © Tim Douet

Lyon : un nouveau président pour Interpol (et il n'est pas russe)

Interpol vient d'élire un nouveau président. Le candidat russe Alexander Prokopchuk n'a pas été retenu.

Depuis plusieurs jours, certains observateurs s'inquiétaient de voir le Russe Alexander Prokopchuk prendre la tête d'Interpol. Il n'en sera rien. Le Sud-Coréen Kim Jong-yang a été élu président de l'organisation. Il avait assuré l'intérim depuis la démission de Meng Hongwei, disparu mystérieusement en Chine, qui avait démissionné (lire ici). Selon l'AFP, quatre sénateurs américains avaient appelé dans une lettre ouverte à ne pas élire Alexander Prokopchuk. Kim Jong-yang avait également reçu le soutien des États-Unis par le biais de Mike Pompeo, chef de la diplomatie américaine. En toile de fond, certains craignaient de voir Interpol être mis au service de la Russie.

à lire également
Les deux journées d'expérimentation de piétonnisation en semaine à Lyon auront permis de livrer un constat implacable : à l'inverse des samedis, ce mercredi et jeudi, les piétons n'étaient pas les bienvenus au milieu de la route. Les conducteurs n'ont pas lâché leur domaine.
1 commentaire
  1. Galapiat - 21 novembre 2018

    En somme le choix entre FSB russe et la CIA américaine,

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut