Fabienne Buccio, première femme de l’histoire à la préfecture du Rhône. (Photo by PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Lyon : qui est Fabienne Buccio, première femme de l'histoire nommée à la préfecture du Rhône

Fabienne Buccio est nommée préfète du Rhône et de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle est la première femme à occuper ce poste.

C'est officiel, Pascal Mailhos, préfet du Rhône et de la région Auvergne-Rhône-Alpes fait ses valises et rejoint l'Elysée en tant que coordinateur national du renseignement et de la lutte contre le terrorisme. Il a été nommé ce mercredi en Conseil des ministres.

Sa remplaçante, Fabienne Buccio, féministe revendiquée, est la première femme de l'histoire à occuper ce poste. En juin 2021, seulement 29 % des préfets étaient des femmes. Originaire de Gap dans les Hautes-Alpes, issue d'une famille modeste, un père italien ayant fuit le fascisme et une mère femme de ménage, cette haute fonctionnaire de 63 ans quitte donc la préfecture de la Nouvelle-Aquitaine.

Une carrière sérieuse et remarquée

A partir de 1998, elle est sous-préfète et directrice de cabinet de la préfecture de Corrèze. Après un passage à Bayeux, Jacques Chirac, conquis par sa personnalité, la fera venir à l'Elysée, où elle occupera la fonction de conseillère technique à la présidence de la République.

Après cela, elle enchaînera plusieurs postes à la tête des préfectures de la Mayenne, de l'Eure et de la Loire, avant d'être nommée en février 2015, dans le Pas-de-Calais. A l'époque, c'est Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur de François Hollande qui la choisi, avec une mission : démanteler la jungle de Calais.

Jungle de Calais, Mégafeux en Nouvelle-Aquitaine...

"En deux semaines, Fabienne a réussi à faire évacuer les migrants dans le calme, sans aucun trouble à l'ordre public, avec beaucoup d'empathie et de patience avec les ONG", confiait Bernard Cazeneuve au Monde en août dernier. "C'était des gens biens, les migrants de Calais, à travers eux, c'est l'histoire de notre pays qui continue" assurait-elle dans ce même article.

En mai 2019, elle est nommée préfète de Nouvelle-Aquitaine, pour remplacer Didier Lallement, nommé à Paris. Là-bas, elle fait face à deux violents incendies à Landiras et La Teste-de-Buch, et de l'avis général, mene les opérations d'une main de maitre.

A Lyon, comme à Bordeaux, elle devra composer avec une mairie écologiste dont la sécurité n'est pas vraiment la première des priorités. Fabienne Buccio, qui revendique n'avoir "jamais été encartée politiquement" devra faire preuve de pragmatisme.

Lire aussi : Lyon : le préfet de Région, Pascal Mailhos, nommé aux renseignements à l'Elysée

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut