Vue de Lyon la nuit
Fontaine des Jacobins la nuit 30 ans plan lumières 2018 © Tim Douet

Lyon : opération “draps aux fenêtres” contre les incivilités en Presqu'île

Vendredi, les draps blancs devraient fleurir sur les balcons des appartements de la Presqu'île. Un nouveau mode d'action pour alerter la mairie de Lyon, faute de réponse de cette dernière, sur les incivilités qui ont lieu dans le centre-ville. 

Vendredi, des draps blancs devraient apparaître devant les fenêtres des appartements de la Presqu'île. N'y voyez pas une quelconque commémoration du passé italien de Lyon, mais bien la poursuite du mouvement d'exaspération des habitants du centre-ville. Un mouvement entamé en début d'année sur un groupe Facebook pour dénoncer les nuisances sonores qui surviennent le soir en Presqu'île, comme les allers-retours de voitures. Depuis une équipe de police municipale, circule jours de la semaine en début de soirée pour bloquer la rue Édouard-Herriot. Mais depuis quelques semaines, les nuisances sont reparties de plus belle et les réponses concrètes se font attendre du côté des habitants. 

“La mairie ne répond pas”

Avec cette opération, notre objectif est de montrer qu'un renfort de police municipale c'est bien, mais qu'en deuxième partie de soirée, il n'y a plus personne. Il faut aussi dire que la Presqu'île ce n'est pas que la rue Édouard-Herriot et que des nuisances ont lieu ailleurs”, confie Pauline Grosjean, la cofondatrice du groupe Facebook qui compte 1850 membres. Cette dernière déplore l'absence de contacts avec la préfecture et la mairie centrale de Lyon. “L'arrêté qui a été pris s'arrête début août. Après, on ne sait pas ce qu'il va se passer. Et malgré nos nombreuses demandes, la mairie ne nous a jamais répondu”, ajoute-t-elle. 

Une absence de réponse qui finit par tendre les habitants. “On voit bien que les gens s'énervent de plus en plus dans les commentaires publiés sur le groupe. C'est pour ça que l'on aimerait bien une réponse avant que ça se finisse en lancer de boules de pétanque”. 

à lire également
5 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 19 juin 2019

    "lancer de boules de pétanque” ?
    Une sacrée manière de s'exprimer...

  2. vieux caladois - 19 juin 2019

    au Moyen-Age on jetait bien les pots de chambre par les fenêtres ...

    1. Abolition_de_la_monnaie - 19 juin 2019

      le contenu, pas les pots ! ;o)

      1. Powelone - 19 juin 2019

        Quand on habite sur la presqu'île faut accepter que ca bouge le soir, que les voitures circulent, que ca fasse du bruit à la sortie des bars... Sinon la campagne c'est calme. On peut pas tout avoir !

  3. Pololafricain - 20 juin 2019

    Ma contestation sera mon bulletin de vote en 2020. Nous devons changer d'administration, trop de laxisme, trop de favoritisme. L'arme du vote sera notre sanction.
    La ville a bien changé, elle est sale, odeur d'urine, excrément de chien, détritus, non je ne reconnais pas ma ville.
    Je souhaite que la bande à Collomb soit remercier.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut