Hotel de police 3e © tim Douet_0028

Lyon - match de l'Algérie : 7 interpellations et 33 policiers blessés

La nuit du 14 au 15 juillet a été agitée à Lyon. Même si la grande majorité des supporters souhaitaient juste fêter la victoire de l'Algérie en demi-finale de la Coupe d'Afrique des nations, une centaine d’individus ont commis des dégradations ou ont affronté la police.

À l'issue de la victoire de l'Algérie en demi-finale de la Coupe d'Afrique des nations, des supporters sont sortis dans les rues de Lyon. Pétards, rodéos urbains ou bien encore coup de klaxonne ont débuté peu avant 23 heures.

Au même moment, le feu d'artifice du 14 juillet s'achevait à Lyon avec un public très familial en Presqu’île. Les forces de l'ordre ont alors bloqué le pont de la Guillotière, permettant aux deux publics de ne pas se mélanger.

Durant la nuit, la situation a été agitée à Lyon, Vénissieux, Saint-Fons, Rillieux, Villeurbanne ou bien encore Bron. Certains jeunes ont tenté d'en découdre avec les forces de l'ordre, jetant des projectiles en leur direction. Les policiers ont à chaque fois répliqué et dispersé les rassemblements avec des gaz lacrymogènes. Selon un premier bilan, 7 interpellations ont été effectuées durant la nuit. 33 policiers ont été légèrement blessés.

Bien qu'aucun chiffre officiel ne soit communiqué sur le plan local, des sources policières indiquent qu'une vingtaine de véhicules ont été incendiés sur l'agglomération. Ces chiffres restent proches de ceux qu'un 14 juillet classique ou d'un 31 décembre.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut