Gérard Collomb © Tim Douet

Lyon : les vœux des politiques pour les fêtes

Nouvel outil de communication indispensable pour les politiques, Twitter n’a pas échappé aux politiques lyonnais. C’est en 140 caractères qu’ils ont souhaité aux citoyens de belles fêtes de fin d’année.

Agrémentés de quelques GIF ou autres emojis, les messages de Gérard Collomb adressés à ses citoyens restent sobres et concis. Pour le réveillon, le maire de Lyon a eu une pensée à "tous ceux qui travaillent pour que cette soirée se passe bien : policiers, gendarmes, secours, agents municipaux… J’ai aussi une pensée pour les nombreux bénévoles associatifs qui consacrent leur temps pour venir en aide aux plus démunis." Le jour de Noël, Gérard Collomb publiait un succin "A chacune et à chacun d’entre vous, je souhaite un joyeux Noël et d’agréables fêtes de fin d’année !", accompagné d’une courte vidéo illustrant les illuminations du 8 décembre. De son côté, le président du conseil de la métropole a opté pour l’humour. Dans un tweet, il souhaite "à tous un joyeux Noël plein de sourires, de joies et de bonne humeur". Des vœux qui légendent une photo de deux enfants en larmes, sur les genoux d’un père Noël qui semble dépassé par la situation. Le lendemain, le président du conseil de la Métropole a su mettre de côté l'humour, en se rendant aux côtés des Petits Frères des Pauvres pour le repas solidaire organisé en faveur des personnes âgées isolées.

Le tweet de David Kimelfeld pour Noël - Capture d'écran

"Je n’ai jamais cru aux illusions du macronisme"

Pour Laurent Wauquiez, pas de question de louper une occasion. Le président du conseil régional accompagne ses tweets d’une vidéo de presque trois minutes dans laquelle il s’adresse aux déçus du macronisme. "L’arrivée des fêtes va faire du bien, se retrouver en famille, partager, on en a tous besoin. Et on en a tous besoin d’autant on a envie de retrouver des solutions, de l’espoir parce que la fin d’année a été difficile. Les tensions dans le pays, le désarroi des retraités, de ceux qui travaillent, exprimé au moment des gilets jaunes, l’attentat de Strasbourg, et ce sentiment que le président de la République n’entendait pas, ne comprenait pas, ne voyait pas. Pourtant je suis convaincu qu’on peut trouver des solutions ensemble. […] Personnellement je n’ai jamais cru aux illusions du macronisme parce que je garde cette conviction qu’il faut avoir le courage de prendre quelques mesures de bon sens pour faire renaître notre pays." Un spot pub de l’enfant du Puy-en-Velay, entouré d’un sapin de Noël et d’une crèche dont on sait qu’elle lui est chère, qui rappelle "qu’on ne peut pas accepter ni le communautarisme, ni l’immigration de masse, que c’est à celui qui vient de s’adapter au fonctionnement de notre pays et de le respecter." Le message a suscité de vives réactions sur Twitter de la part d'internautes qui taxent le président des Républicains "d'imposteur", "menteur", ou "calculateur".

à lire également
Gare SNCF TER Lyon TGV
La SNCF et la Métropole de Lyon se sont réunies ce matin, lundi 18 mars, sur le projet de nœud ferroviaire lyonnais. L’idée de la construction de deux nouvelles voies à la gare de la Part-Dieu est envisagée.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut