Repas de Noël organisé par les Petits Frères des Pauvres à Vénissieux (2)
© Les Petits Frères des Pauvres

Repas solidaire à Lyon : les Petits Frères des Pauvres préparent Noël

Comme chaque année, les Petits Frères des Pauvres se rassemblent pour offrir aux personnes âgées seules et isolées un repas de fête, où règne la solidarité. Les 24 et 25 décembre, les bénévoles s’organisent pour distribuer des colis et des plateaux repas.

Pour Noël, les Petits Frères des Pauvres remettent le couvert. L’association qui s’engage à briser la solitude des personnes âgées met les bouchées doubles pour la période de Noël. A l’approche des fêtes de fin d’année, bénévoles et salariés se sont rassemblés pour confectionner des colis, qui seront distribués aux personnes seules de l’agglomération lyonnaise les 24 et 25 décembre. En parallèle, les traditionnels repas de Noël seront aussi déployés à plusieurs endroits dans Lyon.

"Remettre les gens dans la farandole de la vie"

A Vénissieux, les Petits Frères des Pauvres s’attendent à recevoir près de 300 convives. "C’est difficile de savoir avec exactitude combien de personnes nous recevrons. Certains ne peuvent pas se déplacer, d’autres ne le veulent pas. Mais le lien, nous le créons toute l’année, c’est quelque chose de fraternel que nous entretenons tout le temps", souligne François Auffray, salarié des Petits Frères des Pauvres. En parallèle, l’association organise d’autres repas dits de proximité, à Gerland, à Fourvière ou encore à Villeurbanne. "On ne peut pas dire qu’il y a de plus en plus de personnes âgées isolées, il y en a toujours eu beaucoup. Sur l’ensemble du territoire français, il y a 300 000 personnes qui sont en mort sociale, c’est-à-dire sans aucun contact, autre que professionnel. Et nos moyens ne permettent pas de répondre à tous les besoins, de remettre toutes ces personnes seules dans la farandole de la vie", se désole le salarié qui s'active aux derniers préparatifs pour les festivités lyonnaises.

Pour toutes celles et ceux qui ne peuvent pas se joindre aux repas solidaires, l’association organise des visites à domicile. "Nous confectionnons des colis-cadeaux, qui seront distribués les 24 et 25 décembre." Cette année, entre 600 et 650 colis devraient être livrés, "un peu plus que l'année précédente", souligne François Auffray.

Des citoyens toujours plus sensibles à la solitude

Pour briser cette isolation sociale, les Petits Frères des Pauvres comptent aussi sur les bénévoles. "Ceux qui disent qu’il y a de moins en moins d’engagement solidaire se trompent. Comme la société, le bénévolat a changé, mais nous avons de plus en plus de demandes, surtout en période de Noël", constate François Auffray. Pour cette année, l’organisation est complète. Pour les années suivantes en revanche, François Auffray conseille de s’approcher de l’association autour des mois d’octobre et de novembre, pour participer aux repas solidaires.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut