coulisses du zoo
© Marianne Shehadeh

Lyon : les Verts vont-ils fermer le zoo du parc de la Tête d'Or ?

Depuis plusieurs jours, Gérard Collomb et Yann Cucherat attaquent le candidat vert Grégory Doucet sur la question du zoo du parc de la Tête d'Or. Les écologistes, alliés à la gauche veulent-ils vraiment fermer ce lieu ?

La campagne pour les élections métropolitaines et municipales se focalise parfois sur des symboles plus ou moins grands. Dernier en date : l'avenir du zoo du parc de la Tête d'Or. Ce week-end, Gérard  Collomb et ses soutiens étaient présents à proximité des enclos et cages, distribuant un tract que nous avons pu nous procurer. On peut y lire : "Les VERTS (Grégory Doucet et Bruno Bernard) veulent fermer le zoo du parc de la Tête d'Or. Si vous souhaitez continuer à y emmener vos enfants, alors VOTEZ ! #ForceDuRassemblement François-Noël Buffet à la Métropole, Yann Cucherat à la Ville". Qu'en est-il réellement ?

Une première polémique en février

Premier point, la gestion du zoo parc de la Tête d'Or est une compétence ville et non-métropole, ce qui exclut Bruno Bernard de l'équation. Ce dernier est candidat à la métropole de Lyon face à François-Noël Buffet (LR / Collomb) et David Kimelfeld (sans étiquette).

En février déjà, une polémique avait éclaté autour du zoo du parc de la Tête d'Or. La candidate de la Gauche unie, Sandrine Runel, avait accusé Grégory Doucet de vouloir fermer les lieux. Ce dernier lui avait alors répondu via un communiqué de presse indiquant : "Les animaux sauvages n’ont pas leur place dans des enclos. Pour autant, nous souhaitons que les Lyonnais, grands Lyonnais et touristes puissent avoir un vrai contact avec une faune qui devrait leur être proche : celle des espèces domestiques (poules, vaches, moutons, chevaux, chèvres ou porcs)".

Concernant les animaux sauvages, le candidat souhaitait que des espaces du parc "puissent être consacrés au rétablissement d’animaux maltraités. Il existe peu de lieux en France où des animaux issus de cirques, zoo ou de chez des particuliers, et ayant subi de la maltraitance, puissent se réadapter, voire de pouvoir être réintroduit dans leur milieu naturel". 

Le programme présenté ne remettait pas en question la présence du personnel actuel du parc ou l'accès gratuit. Doucet souhait également proposer un programme pour accueillir des animaux de fermes victime de maltraitance, en lien avec la SPA et les associations.

La polémique était ensuite retombée avant le premier tour. Verts et Gauche unie se présentent désormais ensemble lors du deuxième tour face à Georges Képénekian (sans étiquette) et Yann Cucherat (Alliance LR / Collomb). Ce sont derniers qui ont choisi de placer à nouveau le destin du zoo dans une campagne, soulignant que la ville de Lyon avait investi 4,7 millions d'euros pour la construction d'une plaine asiatique de 4000 m². Ce chantier doit être livré d'ici la fin de l'année.

Le zoo revient dans la campagne

Contactées par Lyon Capitale, les équipes de Grégory Doucet confirment que la ligne autour du zoo n'a pas bougé : "Nous souhaitons arrêter progressivement avec les espèces sauvages et trouver avec les soigneurs des lieux pour qu'ils puissent finir leur vie tranquillement dans des espaces qui correspondent à leur besoin". Si ce changement est annoncé comme s'inscrivant dans le temps, sans rupture majeure, le candidat souhaite toujours un zoo avec des espèces domestiques.

"Un tiers de ces animaux domestiques sont en voie de disparition, il faut aussi les protéger", confie-t-on dans son entourage. Un volet "ferme pédagogique" est envisagé, avec la possibilité pour les enfants d'être au contact avec les animaux, notamment lors des classes vertes. En résumé, la fermeture du zoo n'est pas prévue, mais les Verts souhaitent progressivement changer les espèces qui seraient présentées aux Lyonnais.

Classée, la célèbre et non moins minuscule cage aux ours est toujours présente. La structure noire, vide depuis le départ de "Sophie" dans les années 90, reste le témoignage d'un zoo qui a connu de nombreuses mutations. Au cœur de la campagne, se pose désormais la question d'une possible nouvelle vie pour le zoo du parc de la Tête d'Or.

21 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - mar 23 Juin 20 à 17 h 48

    De toutes façons, on sait très bien qu'avec "le péril vert", il y aura des ours relâchés dans les rues de Lyon, avec des loups, et qu'ils mangeront nos enfants ! Comme à Grenoble !
    Y'a aucun débat à avoir là dessus, c'est factuel ! 😀
    Mazette, quel niveau politique avec ces LREM/LR...

    1. Galapiat - mar 23 Juin 20 à 23 h 56

      on reconnait là ta prose toujours aussi élaborée, débile, mais à ce point. !!!! tu ne peux te passer de commenter même pour dire une connerie

      1. Abolition_de_la_monnaie - mer 24 Juin 20 à 13 h 12

        ça agace d'avoir eu l'herbe coupée sous vos pieds, hein ? 🙂
        Et oui, le raisonnement par l'absurde fait comprendre que certains périls criés sur les toits n'en sont pas.

    2. Christobal - ven 26 Juin 20 à 22 h 34

      TRÈS BONNE IDÉE ENLEVER LES ANIMAUX QUI N'ONT RIEN À FAIRE LÀ-BAS .CE N'EST PAS UN LIEU POUR EUX. RENDEZ LEUR LA LIBERTÉ

  2. raslebol69 - mar 23 Juin 20 à 22 h 45

    Les "verts" se sont alliés avec les animalistes, tout est dit. Il ne sont pas capable de comprendre que les zoos actuels n'ont rien à voir avec ceux d'il y a un siècle et que de nombreuses espèces en voie de disparition ne sont sauvée que du fait de la présence de zoos où leurs conditions de vie leur permettent de se reproduire, sans prédateurs et avec de bonnes conditions sanitaires.

    1. Galapiat - mer 24 Juin 20 à 0 h 05

      c'est l'argument resservie , autrefois,les zoo avaient leur rôle pour faire connaitre les animaux alors que peu de personnes avaient la possibilité de les découvrir dans la nature Aujourd'hui la multitude des reportages diffusés souvent très bien réalisés est bien plus parlante qu'un lion ou un singe en cage , en oubliant les animaux de cirque qui devraient être interdits.

  3. Jol - mar 23 Juin 20 à 23 h 08

    Sauver les animaux sauvages deplait aux ecologistes
    dommage

    1. Galapiat - mer 24 Juin 20 à 0 h 10

      ils sont à notre image, n'ont commis aucune fautes pour avoir pris perpette. Ours, loups nous n'avons pas le droit de réintroduire ces animaux, ils ont disparus, leur territoire devenu trop restreint.,difficile à partager, le pastoralisme empiétant sur ce qui était leur zone de vie.

  4. psl - mer 24 Juin 20 à 5 h 36

    si je comprends bien : les riches pourront se payer les voyages pour aller perturber les animaux sauvages (très écolos), les pauvres ont la télé, de quoi se plaignent-ils (selon galapiat) et les soigneurs du parc de la tête d’or sont des gardiens de prison. Ce n’est pas la lecture que j’ai de la situation.

    1. Galapiat - mer 24 Juin 20 à 8 h 47

      PSL: exagération n'est pas raison , pour quelles mauvaises raisons faudrait il aller perturber les animaux dans leur milieu , faire des clichés que centaines de milliers ont déjà fait ou plus bêtement leur loger une balle; les réserves doivent être conçues pour les protéger pas distraire des bobos en mal de sensations. Quant aux soigneurs du parc ou d'ailleurs ils auront encore fort à faire avec les espèces locales, ils pourraient peut être soigner aussi certains humains qui pensent être supérieurs à la gente animale.

  5. Pije - mer 24 Juin 20 à 8 h 59

    Je relis : ""Un tiers de ces animaux domestiques sont en voie de disparition, il faut aussi les protéger", confie-t-on dans son entourage.
    Merci pas avance de nous dire que quelle espèce on parle ici.
    Je trouve que cette affirmation est pour le moins surprenante et probablement infondée.

    Concernant la transformation en ferme pédagogique, je pense qu'il serait plus profitable pour tous de favoriser la visite de vraies fermes au sein de la métropole plutôt que de singer un simulacre de ferme qui ne correspondra comme toujours à aucune réalité.

    Il est important que nos enfants voient et cotoient la vraie vie quand ils en ont la possibilité plutôt que de s'abreuver de vidéos ou de reconstitution qui ne correspondent pas à la réalité

    1. Florent Deligia - mer 24 Juin 20 à 10 h 14

      Bonjour
      Il s'agit d'une donnée du programme des Nations Unies pour l'environnement dont les conclusions exactes sont "un tiers des races animales d'élevage risque l'extinction".

      1. Pije - jeu 25 Juin 20 à 14 h 51

        Merci pour la source mais je n'ai pas la réponse à ma question :
        "Merci pas avance de nous dire que quelle espèce on parle ici."
        J'avais imaginé que les animaux dont ils étaient questions étaient des espèces locales sinon je ne comprends plus rien au discours et notamment sur la notion de ferme pédagogique.

        Voir le site http://www.fao.org/Nouvelle/2000/001201-f.htm pour une liste d'animaux qui n'a rien à voir avec la région ni même la France.

        Les perroquets savants sont de couleurs vertes il me semble

    2. Galapiat - mer 24 Juin 20 à 10 h 41

      pour une fois les enfants regarderont autre chose que 22 milliardaires courir après une babale, Quant à découvrir le monde, la vraie vie , pour avoir pas mal bourlingué j'ai découvert grâce à la TV évitant les émissions débiles, trouvé de quoi se distraire, se cultiver.

    3. DiminuerLaPollution - mer 24 Juin 20 à 17 h 40

      non, il faudrait commencer par ces êtres humains qui n'ont pas encore compris que de facto, oui , c'est l'évidence darwinienne, qu'aucune personne un tant soit peu intelligent n'oserait contester , l'homme est l'animal le plus élevé sur tous les plans, du fait de son intelligence très supérieure à toutes autres espèces sur la planète.
      C'est bien cette supériorité totale de l'homme qui fait que vous avez sous les doigts un clavier fabriqué à partir du pétrole pour vous exprimer et un cerveau capable , normalement , de comprendre.

  6. Galapiat - mer 24 Juin 20 à 10 h 35

    Les verts ont donc si peur que ça qu'on les enferme en lieu et place des occupants des Zoo ce qui serait une bonne chose, n'est il pas

    1. Abolition_de_la_monnaie - mer 24 Juin 20 à 13 h 09

      😀
      L'humanisme du Galapiat dans toute sa splendeur.
      Le même qui parle de s'instruire tout en insultant ceux qui "ne savent pas" selon lui.
      Et sinon, vous qui dites "ils pourraient peut être soigner aussi certains humains qui pensent être supérieurs à la gente animale" (votre écrit plus au dessus), est-ce que ça comprend ceux qui mangent les dits animaux ?
      Faut-il se sentir supérieur pour prendre la vie d'un être vivant afin de le manger ?
      Où situez-vous la limite ?
      "Soigner" dans votre bouche, est-il à mettre en rapport avec votre pédagogie de mettre "les verts" dans des ZOO ?
      😀
      Vous avez deux heures... ou le reste de votre vie pour répondre. 😉

  7. JANUS - mer 24 Juin 20 à 12 h 45

    celle des espèces domestiques ? Donc bientôt les électeurs de gauche !

    1. Abolition_de_la_monnaie - mer 24 Juin 20 à 13 h 11

      Pensez-vous que des "pro armée" de droite ont besoin de mouton (espèces domestiques) pour servir de viande à canon ? 🙂

  8. Galapiat - mer 24 Juin 20 à 15 h 44

    dimanche c'est grenouilles ou charcuterie ET côte de bœuf dans un petit resto du Pilat. Le bonheur selon Saint Végan.

  9. Galapiat - jeu 25 Juin 20 à 17 h 00

    j'ai un oubli dans mon commentaire du 24 pour rassurer végan et écolo : ce solide mâchon façon monsieur Paul, paix à son âme, fêtera l'arrivée de mon nouveau puissant diesel qui sera malheureusement le dernier atteint par les malheurs calendaires qui touchent tout à chacun. Que l'on se rassure petit et arrière petit fillot prendrons le relais.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut