L’Hôtel-Dieu rénové vu du Rhône © Tim Douet, 2018
L’Hôtel-Dieu rénové vu du Rhône © Tim Douet, 2018

Lyon : les premiers chiffres du Grand Hôtel-Dieu

Depuis son ouverture le 27 avril dernier, 100 000 visiteurs passent chaque semaine par le Grand Hôtel-Dieu.

"C’est notre viaduc de Millau des monuments historiques." La formule a de fortes chances de faire date dans l’histoire lyonnaise. D’autant qu’elle est paraphée par Didier Repellin, l’architecte en chef des Monuments historiques, qui a été chargé de la restauration et de la réhabilitation du Grand Hôtel-Dieu pour sa partie patrimoniale. Comme le viaduc de Millau, le Grand Hôtel-Dieu est un peu l’ouvrage de tous les records. Souvent présenté comme la plus grande opération privée de reconversion d’un monument historique jamais réalisée en France, le chantier a créé l’événement par l’engagement humain et les moyens déployés.

14 000 visiteurs par jour

Ouvert le 27 avril dernier, trois ans quasi jour pour jour après le coup d'envoi officiel des travaux donné par la ministre de la Culture Fleur Pellerin, Lyon Capitale a pu obtenir les premiers chiffres de fréquentation du Grand Hôtel-Dieu. En moins de deux cents jours, le site a enregistré près de 2,8 millions de visiteurs. Soit 100 000 par semaine, près de 14 300 par jour. "Ce sont de bons chiffres qui nous satisfont pleinement" commente Patrick Muller, responsable du Grand Hôtel-Dieu chez Scaprim Property Management, chargé de la gestion du site.

En revanche, impossible d'avoir le moindre chiffre d'affaires. "Nous les avons en notre possession, bien évidemment, ce qui nous permet de pouvoir ajuster les loyers" poursuit Patrick Muller. Les propriétaires, Crédit Agricole Assurances (Predica) et Crédit Agricole Centre-Est, ont apparemment donné des consignes et verrouillé les documents comptables.

Jackpot ou fortune de mer ?

"Jackpot commercial ou fortune de mer ?" interrogions-nous dans une enquête sur le Grand Hôtel-Dieu publiée en mai dernier, la galerie marchande hors norme suscitant à la fois la convoitise des grandes enseignes et de véritables inquiétudes commerciales.

Sur le papier, les propriétaires doivent toucher 7 millions d'euros de loyers annuels (loyers hors taxes donnés en début de commercialisation, donc avant négociation).

“Lorsque le quartier Grôlée retrouvera des commerces, et que le Grand Hôtel-Dieu sera terminé, s’enthousiasmait au printemps 2015 le président de Tendances Presqu’île, l’association des commerçants du centre de Lyon, c’est l’équivalent du chiffre d’affaires du centre commercial de la Confluence qui va s’ajouter à celui de la Presqu’île”, Soit, si ses calculs sont bons, près de 150 millions d’euros qui viendront grossir les 650 millions de revenus générés par les commerces de la Presqu’île (dont 250 millions pour la seule rue de la République). Sur le papier, c’est le jackpot. Mais, dans les faits, rien n’est moins sûr. De l’aveu même de JLL (ex-Jones Lang LaSalle), l’un des cabinets mandatés, en coexclusivité avec Cushman & Wakefield, pour commercialiser les commerces et bureaux (dont l'achèvement est en cours, dixit Scaprim), il y a bien un "petit risque commercial". "Le Grand Hôtel-Dieu se situe juste à côté du flux piéton de la rue de la République, sans y être directement, reconnaît Cédric Ducarrouge, responsable commerces de JLL à Lyon. Il faut réussir à détourner ce flux rue Bellecordière."

Selon une étude de la CCI de Lyon et de Grosvenor (gestionnaire du portefeuille d'actifs Abu Dhabi Investment Authority, propriétaire des rez-de-chaussée commerciaux de la rue Grolée et de 33 immeubles et 73 unités commerciales rue de la République) en moyenne, sur 2 heures de visite en presqu'Ile, les visiteurs passent 1h15 rue de la République. Reste maintenant à savoir 1/ combien de temps passent les visiteurs dans le Grand Hôtel-Dieu et 2/ combien dépensent-ils pendant ce temps.

-----------------------------------
La fréquentation des 3 sites commerciaux de Lyon Presqu'Ile
Centre commercial de la Part-Dieu
33,3 millions de visiteurs par an
640 400 par semaine
90 500 par jour
Centre commercial de la Confluence
9,2 millions de visiteurs par an
180 000 par semaine
25 000 par jour
Grand Hôtel-Dieu
Objectif : 7 millions de visiteurs par an
135 000 par semaine
19 000 par jour

Grand Hôtel-Dieu  : jackpot commercial ou fortune de mer  ?

 

à lire également
Le directeur de l'EM Lyon, qui a dû gérer cette année les polémiques sur l'enregistrement de Laurent Wauquiez et sur le fichier sexiste qui circulait au sien de l'école, va passer la main à Tawhid Chtioui le 1er avril 2019.
1 commentaire
  1. Galapiat - 13 novembre 2018

    une vitrine en bordure du Rhône, magnifique image , en arrière plan la colline.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut