Lyon : les faucheurs de chaises ont encore frappé

Après HSBC lundi, les militants de l’organisation altermondialiste Attac ont pris pour cible l’agence BNP Paribas de Jean-Macé ce jeudi, pour y “réquisitionner” trois chaises supplémentaires.

Et hop, trois sièges de plus ! Poursuivant leur logique de "réquisition citoyenne et non violente", une douzaine de militants, principalement de l'organisation Attac, ont investi les locaux de l'agence BNP Paribas de Jean-Macé, dans le 7e arrondissement de Lyon, ce matin.

Comme chez HSBC lundi, le but de cette "action de désobéissance civile" était de récupérer des chaises pour préparer une opération qui se tiendra pendant la COP 21, à Paris. Les militants souhaitent réunir 196 chaises (pour les 196 pays présents) récupérées dans divers établissement bancaires.

Leur but est de dénoncer le manque à gagner financier que représente l'évasion fiscale (dont les banques sont, à leur avis, complices) pour les politiques de développement durable.

“L’argent pour le climat existe, il est dans les paradis fiscaux”

Pointant l'incapacité des Nations unies ou de l'Union européenne à dégager des fonds en faveur de politiques vertes, les militants estiment que cet argent pourrait facilement être trouvé dans des paradis fiscaux. "L'argent pour le climat existe, il est dans les paradis fiscaux", était-il inscrit sur la banderole déployée ce matin.

Coordinatrice d'Attac Rhône, Monique Bouchard prône l'occupation de l'espace public "pour faire bouger les choses". Elle espère que "la mobilisation citoyenne" pourra avoir un impact sur la COP 21, dont elle doute pour l'heure des débouchés.

à lire également
Michèle Rivasi © Tim Douet
L’eurodéputée EEVL de la Drôme Michèle Rivasi dénonce le scandale sanitaire du chlordécon, un pesticide neurotoxique utilisé pendant des années aux Antilles alors qu’il était interdit partout dans le monde. Ni plus ni moins qu’un “génocide” perpétré par les plus hautes sphères de l’État, explique-t-elle à Lyon Capitale.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut