La grande Roue place bellecour © tim douet_0069
@ Tim Douet

Lyon : les écologistes demandent le retrait du burger géant qui indigne

Le burger géant qui indigne. Une publicité géante avec un énorme hamburger surplombe le Veilleur de Pierre, mémorial de la résistance et de la déportation, place Bellecour (Lyon 2e). Après l’association nationale des anciens combattants et amis de la résistance, ce sont les écologistes qui demandent que la publicité soit enlevée.

Une publicité géante avec un énorme hamburger est installée sur la façade d’un immeuble (place Bellecour, Lyon 2e), qui fait actuellement l’objet d’un chantier de ravalement. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette "pub" fait débat. Cette publicité géante surplombe le Veilleur de Pierre, mémorial de la résistance et de la déportation.

"Les Verts Lyon s’associent aux associations d’anciens combattants et résistants qui demandent que la publicité sur la bâche géante au dessus de la statue du Veilleur de Pierre soit enlevée sans délai", explique Europe Ecologie les Verts de Lyon dans un communiqué.

"Enlever cette publicité sans délai"

"Ces publicités géantes de par leur dimensions et leurs emplacements sont incompatibles avec un cadre de vie apaisé et le respect du patrimoine. EELV appelle à une limitation stricte des espaces publicitaires dans l’espace public. EELV demande à chacun, et aux élus surtout de prendre leurs responsabilités, pour que cette publicité soit enlevée rapidement, et que ce type de dispositif ne puisse plus détruire visuellement notre patrimoine", ajoutent les Verts lyonnais.

"La présence de cette immense image apposée sur la façade de l’immeuble est vécue comme une agression voire une insulte à la mémoire de celles et ceux qui par leurs engagements sont morts pour que vive cette France Républicaine qui nous est chère aujourd’hui", expliquait il y a quelques jours Roger Gay, le président de l’association nationale des anciens combattants et amis de la résistance, dans Le Progrès.

Lire aussi : Lyon : le burger géant qui indigne

à lire également
Hôtel de police © Tim Douet
Un couple de chinois faisait travailler des livreurs et des manutentionnaires clandestins dans plusieurs entrepôts en France, notamment à Saint-Priest. Jugés à Lyon, ils ont notamment été condamnés à 2 ans de prison.
1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - 23 avril 2019

    Quand la résistance à l'agression publicitaire, rejoint la résistance historique face aux nazis...

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut