Lyon : le BTP veut partager les surcoûts liés au Coronavirus

Le monde du bâtiment à travers la Fédération BTP Rhône et Métropole appelle à la solidarité notamment dans le partage des surcoûts liés à la mise en place des mesures de protection sur les chantiers. 

Dans une tribune publiée ce mardi, la Fédération BTP Rhône et Métropole interpelle “l'ensemble de la chaîne des acteurs de la construction sur la prise en charge des surcoûts liés au Covid-19”. Face à l'arrêt des chantiers (85 % des entreprises du BTP ont dû stopper leur activité) “le secteur s’est organisé, il a élaboré un guide de préconisations de sécurité sanitaire aujourd’hui applicables sur le terrain pour envisager, au cas par cas, la reprise partielle d’activité”, écrit la fédération.  

Mais l'application des mesures de protection sanitaires “à un coup de l’ordre de 20 % - bien sûr absents des contrats, et qui doivent être partagés”. “C’est une question de survie économique, mais au-delà, c’est un appel à l’intelligence de chacun pour trouver des solutions collectives. Mieux, un appel à la bienveillance, à la loyauté, à la solidarité. Le covid-19 va coûter cher à tout le monde. Chacun doit prendre sa part de responsabilité économique dans cette chaîne de la construction. Car si cette pandémie nous a enjoint de prendre soin de nos salariés, de nos dirigeants, nous devons prendre soin ensemble - investisseurs, acquéreurs, promoteurs, fournisseurs – de notre tissu économique”, déclare la Fédération BTP Rhône et Métropole.

Une règle de partage des surcoûts a été fixée par ordonnance pour les marchés publics et le secteur du bâtiment souhaite l'étendre aux marchés privés. “C’est de ce front commun que dépendra la capacité de nos entreprises à tenir bon et à préserver les 50 000 emplois directs qu’elles assurent dans le département. C’est le prix collectif à payer pour la santé des salariés du BTP dont personne ne doit se déresponsabiliser. Il faut répartir la contribution de façon équitable. Les entreprises du BTP sont mobilisées pour reprendre le chemin des chantiers. Elles demandent que l’ensemble de la chaîne de la construction se mobilise à leurs côtés”, conclut la fédération. 

1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - 14 avril 2020

    Quelle honte... ils n'ont vraiment peur de RIEN.

    Je cite : "C’est le prix collectif à payer pour la santé des salariés du BTP dont personne ne doit se déresponsabiliser."

    Personne, sauf les employeurs ! Mais messieurs, chacun d'entre nous perd de l'argent, perd du salaire, et vous voudriez qu'on vous subventionne encore plus que vous ne l'êtes ? Alors subventionnons aussi tous les autres manques à gagner de tous les autres secteurs, parce qu'il n'y a pas de raison !

    Non Messieurs dont les salaires mensuels sont à 5 chiffres, chacun doit prendre sa part, c'est à dire chacun doit supporter ses pertes.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut