Emmanuel Imberton et Laurent Wauquiez au musée des Tissus de Lyon © ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Lyon : Laurent Wauquiez reçoit la clef du musée des Tissus

Lors d’une cérémonie organisée au sein du musée des Tissus, Emmanuel Imberton, le président de la CCI a remis symboliquement la clef des lieux à Laurent Wauquiez, pour officialiser la cession des lieux au conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes.

C'est la cession immobilière la moins chère au mètre carré de l'année à Lyon. Ce lundi devant les caméras et appareils photo, Emmanuel Imberton, le président de la CCI, a symboliquement remis la clef du musée des Tissus à Laurent Wauquiez, le président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes. Une transaction conclue pour l'euro symbolique pour près de 8000 m2 de surface. Soit un prix au m2 de 0,000125€ contre près de 5000€ en moyenne dans l'arrondissement (Lyon 2e).

Si la CCI a accepté de céder son patrimoine à la région, c'est parce que depuis maintenant près de 3 ans, les deux institutions se sont entendues pour mettre en place leur projet de “renaissance” du musée des Tissus. Un projet, dans lequel la région va investir 50 millions d’euros (sans compter les frais de fonctionnement), qui entre désormais dans sa phase de réalisation.

Une exposition Yves Saint-Laurent en 2019

Laurent Wauquiez s'est félicité de cet accord trouvé. “Nous avons veillé a ce qu'il n'ait pas de projet de spéculation immobilière c'était un projet”, a-t-il début en référence au projet initial de la ville de Lyon qui comprenait la vente d'un des deux hôtels particuliers pour financer le réaménagement. La région a elle fait le choix d'investir plusieurs dizaines de millions d'euros pour que “le musée soit une vitrine de la création dans le monde du textile et celui de la mode”, a assuré le président du conseil régional. Ce dernier souhaite mêler “patrimoine, tradition, modernité et investissement”, dans ce musée. 

En 2019, le projet architectural sera défini avec le choix “d'un architecte de renommée mondiale”. Deux expositions auront lieu avant la fermeture dont une sur les liens entre Yves Saint-Laurent et ses fournisseurs lyonnais. Elle se déroulera entre octobre 2019 et février 2020. Les travaux débuteront en 2020 avec une fermeture totale de l'établissement. Il devait rouvrir provisoirement en 2021 pour présenter au public l'avancée de la première tranche de rénovation. Rien que le projet de redéfinition de la muséographie devrait coûter entre 5 et 10 millions d'euros. Pour que ce lieu reste toujours un musée, la CCI a ajouté une clause au contrat obligeant pendant au moins 50 ans l'affectation des bâtiments à l'activité muséale. Pendant la même durée, aucune cession de la part de la région ne pourra avoir lieu sans l'accord de la CCI.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut