Lyon : la majorité écologiste du 5e arrondissement veut que "le métro E soit la priorité numéro 1" du Sytral mais...

Le Sytral a annoncé une grande consultation publique à l'échelle de la Métropole de Lyon à l'automne 2021 pour débattre de 4 nouveaux projets de lignes de métro à Lyon. Mercredi 30 juin, le conseil d'arrondissement du 5e arrondissement de Lyon, à majorité écologiste, a voté un voeu notamment pour que le projet du métro E soit la priorité numéro 1 du Sytral. Mais la position du Sytral, elle, reste assez floue... Explications.

Le métro B va être prolongé jusqu’aux Hôpitaux-sud, à Saint-Genis-Laval, en 2023. Et après ? Quid de nouveaux métros dans la Métropole de Lyon ? Pour l'instant, c'est flou. Que veut vraiment la majorité écologiste à la Métropole de Lyon et au Sytral ? On ne sait pas trop.

Le Sytral, dirigé aussi par le président écologiste de la Métropole de Lyon, Bruno Bernard, a décidé d’organiser à l'automne 2021 une consultation pour débattre de 4 projets de nouvelles lignes de métro à Lyon :

  • une prolongation du métro A de Vaulx-La Soie à Meyzieu (en passant par Décines)
  • une prolongation du métro B de Charpennes à Rillieux (en passant par Caluire)
  • une prolongation du métro D de Gare de Vaise à La Duchère
  • et la création de la ligne E entre Tassin et Bellecour/Part-Dieu.

Le projet d’une nouvelle ligne E, entre Tassin-Francheville ( à Alaï) et Lyon (Bellecour ou Part-Dieu) avait fait l’objet d’une consultation, très suivie, en 2019. Et semblait faire consensus chez les élus de tous bords. Et dans l’ouest lyonnais, très peu pourvu en terme de transports lourds.


"J'ai dit que j'étais réservé sur le métro E. Je ne l'ai pas caché"

Bruno Bernard, le président EELV de la Métropole de Lyon et du Sytral


Mais depuis l'arrivée au pouvoir des écologistes, à la tête de Lyon, de la Métropole de Lyon et du Sytral, en juillet 2020, la ligne E est mise au même niveau que les autres. L'opposition reproche même au président de la Métropole, l'écologiste Bruno Bernard, de ne pas dire qu'il n'en veut pas. D'avancer masqué. "Je n'ai pas d'avis arrêté aujourd'hui. J'ai dit pendant la campagne (de 2020) que j'étais réservé sur le métro E. Je ne l'ai pas caché avant d'être élu. Donc je ne cache pas les choses. Si j'avais décidé d'arrêter définitivement le métro E, je l'aurais dit. Si aujourd'hui il est sur la table, c'est que c'est une hypothèse de faire le métro E", nous expliquait mi juin Bruno Bernard dans l'émission TV "6 minutes chrono" sur Lyon Capitale, un entretien TV à retrouver ICI.

Lire aussi : Une nouvelle ligne de métro, ou pas, dans la Métropole de Lyon : les écologistes avancent "masqués"

A la mairie du 5e, dirigée par la maire écologiste Nadine Georgel, le choix est déjà fait. Et c'est oui. Un voeu a été voté ce mercredi 30 juin lors d'un conseil d'arrondissement (un voeu à retrouver ici). Le conseil d'arrondissement "s’engage à associer largement les habitantes et habitants de l’arrondissement à la concertation sur les projets de métro, à porter la voix du territoire dans cette concertation et affirme son souhait que le projet de métro E soit la priorité n°1 du Sytral".


"On est tous favorables (au conseil du 5e) au métro E"

Nadine Georgel, la maire écologiste du 5e arrondissement de Lyon


Pour l'instant, on ne peut pas dire que ce métro E soit la priorité numéro 1 du Sytral. "Il faut faire des choix qui nous engagent sur 15 ou 20 ans. Ces choix, ils doivent être faits de façon consensuelle, en ayant tous les éléments. On ne peut pas lancer des projets à 2 milliards d'euros sans avoir une vision globale de l'agglomération", nous expliquait Bruno Bernard dans 6 minutes chrono. Mais dans le 5e, il fait presque l'unanimité. "On est tous favorables (au conseil du 5e), a expliqué mercredi lors du conseil d'arrondissement Nadine Georgel, la maire écologiste. Ce voeu est l'occasion de le redire". Tous les maires de droite de l'ouest lyonnais sont aussi favorables au métro E, comme les élus centristes.

Sur ce sujet, brûlant, la majorité écologiste à la mairie du 5e marche sur des oeufs. En disant clairement qu'elle soutient le métro E. Mais tout en restant prudente à ne pas froisser le Sytral, dirigé par un autre écologiste, Bruno Bernard. La semaine dernière, d'ailleurs, une conseillère d'arrondissement d'opposition, la LR Anne Prost, avait déposé un voeu en faveur du métro E (lire ici). Un voeu amendé par la majorité écologiste puis finalement retiré par Anne Prost. Mercredi 30 juin, c'est ce voeu amendé qui a de nouveau été proposé au vote. Cette fois donc proposé par les écologistes. Et voté favorablement. Y compris par l'ancienne maire centriste Béatrice Gailliout (2017-2020), élue sur les listes de Georges Képénékian aux municipales 2020.

Wauquiez (LR) a largement devancé Grébert (EELV) lors du 2e tour des régionales dimanche dans le 5e

Anne Prost n'a pas manqué, en s'abstenant mercredi, de noter la position un peu délicate à tenir pour la maire du 5e. "En reprenant les PV du Sytral depuis le 7 septembre 2020, date de l'installation du nouveau comité syndical, il n'y a eu aucune intervention de Madame Georgel (sur le métro E). C'est très bien de faire voter des voeux indiquant qu'on veut porter la voix du territoire sur le projet de métro mais qu'est-ce qui vous a empêché jusqu'à maintenant de le dire au Sytral ?", a interrogé la conseillère d'arrondissement LR à la maire du 5e, qui fait partie des 31 élus du Sytral. "J'ai le sentiment que c'est l'initiative du voeu lors du conseil d'arrondissement (de la semaine dernière) qui vous pousse à vous positionner sur les mobilités. C'est tant mieux", a conclu Anne Prost, non sans malice.

Le sujet des mobilités n'a en tout cas pas fini de faire parler dans le 5e arrondissement, où - outre le métro E -  le projet de téléphérique fait aussi débat. Et personne, chez les écologistes comme dans l'opposition, n'a manqué de remarquer que le seul arrondissement de Lyon détenu par un maire écologiste (les écologistes détiennent les mairies des 1er, 3e, 4e, 5e, 7e, 8e et 9e arrondissement de Lyon) où Laurent Wauquiez (LR) a largement devancé Fabienne Grébert (EELV) au 2e tour des régionales dimanche dernier est le... 5e arrondissement (54,5 % pour Wauquiez, 38,5 % pour Grébert). Dans les six autres arrondissements, Grébert a devancé Wauquiez, en tête lui dans les deux arrondissements détenus par la droite, le 2e et le 6e. Le 5e a donc fait exception.

Lire aussi : 6 minutes chrono avec Bruno Bernard (président de la Métropole de Lyon) : "j'ai dit que j'étais réservé sur le métro E, je ne l'ai pas caché"

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut