Locaux de l’Issep attaqués par des militants d’extrême gauche à Lyon© GroupeAntifascisteLyon

Lyon : l'école de Marion Maréchal attaquée par des antifascistes

Des antifascistes lyonnais ont attaqué dans la nuit de mardi à mercredi les locaux de l'école de l'ex-députée FN, Marion Maréchal, situés dans le quartier de la Confluence (Lyon 2e). 

Selon le journal Le Figaro, l'ISSEP, l'école de Marion Maréchal, a été attaquée par un groupe de “black blocs” dans la nuit de mardi à mercredi. Une vitrine a été fissurée, une serrure forcée et la devanture a été recouverte de peinture noire. Une action revendiquée par le Groupe antifasciste Lyon et environ sur sa page Facebook. 

Dans la nuit du 26 au 27 mars, nous avons attaqué l'ISSEP [...] cette école créée par Marion Maréchal Le Pen a ouvert cette rentrée 2018 dans le but de former une élite de l'extrême droite identitaire. Considérez cette attaque comme une réponse à tous les actes racistes, sexistes, homophobes, transphobes, ainsi qu'aux politiques meurtrières anti-migratoires et à l'attentat de Christchurch”, ont-ils déclaré dans un communiqué

De son côté, l'ancien député FN a assuré au quotidien vouloir “user de toutes les voies légales pour faire respecter la liberté d'enseignement en France, manifestement bafouée par des milices d'extrême gauche violentes et dont les membres sont connus des services de police”. “Ceux-ci se croient suffisamment libres pour revendiquer leurs actes sur leur page Facebook. C'est dire leur sentiment d'impunité. En plus de porter plainte, je vais demander un rendez-vous au préfet, au rectorat comme au maire de Lyon pour que des dispositions soient prises contre ce genre de menaces pour la sécurité de mon établissement et de mes étudiants”, a ajouté l'ancienne élue d'extrême droite qui a demandé au gouvernement de “dissoudre ces mouvements”.

à lire également
La préfecture a décidé d'abaisser les vitesses maximales autorisées dans la métropole de Lyon mais n'a pas choisi d'instaurer la circulation différenciée pour cause de Fête des lumières et de mouvements sociaux. 
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut