© Tim Douet

Lyon : il étrangle son ex-compagne à la sortie d'une boîte de nuit

Un Lyonnais passait en comparution immédiate ce mardi pour avoir tenté d'étrangler son ex-compagne à la sortie d'une boîte de nuit. Il a nié les faits malgré une vidéo accablante.

A la sortie d'une boîte de nuit, à Lyon, un homme croise son ex-compagne. Il se jette alors sur elle et tente de l'étrangler. Présenté ce mardi en comparution immédiate, Benjamin Morizot nie en bloc les accusations à son encontre, malgré la vidéo de la scène fait par l'un des videurs de la boîte. D'après Le Progrès, il aurait tenté de minimiser les faits : "Je ne l'étranglais pas, je la tenais !" et de se présenter comme la victime de l'histoire, au motif que "vous savez il y a des hommes maltraités !"

Cet argument ne convaincra pas le tribunal. Avec déjà seize condamnations à son actif, Benjamin Morizot écope d'un an de prison dont six mois avec sursis et de deux ans de mise à l'épreuve. Le prévenu a été incarcéré dans le foulée, avec une peine rallongée de deux mois pour ne pas avoir donné son vrai nom aux forces de l'ordre, mais celui de son frère. Quant à son ex-compagne, elle a décidé de retirer sa plainte par crainte de représailles.

à lire également
Vendredi 21 février, le conseil du Sytral vote pour la résiliation du contrat Rhônexpress. Le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld, exulte. Après plus d'une heure de débats et de doutes, il sait qu'il aura les douze voix requises pour faire passer cette mesure sans possible retour en arrière. Lors du vote final, il lève les deux bras faisant le V de la victoire. À côté de lui, Gérard Collomb croise les bras. La mine sombre, il est KO. Son ancien dauphin, devenu dissident, vient de porter un coup à sa conception du modèle lyonnais.
Faire défiler vers le haut