Gérard Collomb en conseil municipal © Tim Douet

Lyon : Gérard Collomb “interpelle” lui-même “les jeunes” place Bellecour

Dans un post publié sur Facebook, Gérard Collomb raconte être "allé au contact des groupes de jeunes qui faisaient face aux forces de l'ordre" ce samedi place Bellecour pour les "interpeller en leur signifiant qu'ils ne pouvaient pas gâcher la fête des lumières, la fête de tous les Lyonnais, leur fête".

Gérard Collomb a peut-être lâché sa casquette de premier flic de France. Mais à Lyon, il a bien l'intention de continuer à montrer qui est le patron. Dans un post publié sur Facebook ce dimanche intitulé "La fête des Lumières devait avoir lieu", l'ex-ministre de l'Intérieur d'Emmanuel Macron raconte avoir "pris l'initiative de [se] rendre au cœur des tensions qui vers 18h se concentraient sur la place Bellecour, pour les apaiser".  Gérard Collomb explique qu'en "Maire de Lyon" qui se respecte, il "ne pouvait se résoudre" à interrompre la fête des Lumières, comme certains lui ont conseillé. Avec Yann Cucherat, l'adjoint aux sports et aux grands événements,  ils ont préféré se rendre "au contact des jeunes qui faisaient face aux forces de l'ordre". "Je les ai interpellés en leur signifiant qu'ils ne pouvaient pas gâcher la fête des Lumières, la fête de tous les Lyonnais, leur fête. Le calme revenu, j'ai appelé Jean-François Zurawik, directeur de la Fête des Lumières afin qu'il fasse démarrer le spectacle de Bellecour", poursuit Gérard Collomb, oubliant de préciser au passage les gaz lacrymogènes qui ont enfumé toute la place ainsi que les rangées de CRS mobilisées pour faire face à la situation.

Inspecteur Collomb

Le maire s'est ensuite rendu au parc de la Tête d'Or avec son homologue de la ville de Francfort, en visite officielle à Lyon, avant de devoir de nouveau s'assurer que sa très chère ville va bien. "À peine arrivée, on m'informe que des incidents graves avec des vitrines brisées se seraient produits rue de la République et on me demande d'interdire ce secteur". L'inspecteur Collomb veut alors vérifier de ses propres yeux et constatera finalement que "les forces de l'ordre assurent la sécurité" et que "tout est calme".  "Une foule très importante déambule paisiblement. Je demande alors qu'on lance l'ensemble des animations", continue Gérard Collomb, qui a passé le reste de la soirée à "s'assurer que tout se passe bien" sur la Prequ'île, dans le Vieux Lyon, et jusqu'en bas des Pentes de la Croix-Rousse. "Ambiance partout sereine, joyeuse, familiale. C'est la fête telle qu'on l'aime à Lyon", ajoute Gérard Collomb avant de remercier les forces de l'ordre, les différents services et les créateurs pour leur implication. Et de promettre que pour la dernière soirée de la Fête des Lumières, il veillera au grain.

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut