Les quais de Rhône à Lyon durant le confinement © Stéphane Nys – Air Tech photo

Lyon : forte augmentation des décès dans le Rhône en mars-avril

La mortalité a fortement augmenté dans la région Auvergne-Rhône-Alpes en mars et avril par rapport à 2019, et notamment dans le Rhône qui concentre une grande partie de ces décès. 

Selon l’Insee, du 2 mars au 26 avril 2020, le nombre de décès a augmenté de 18 % dans la région Auvergne-Rhône-Alpes par rapport à 2019. En tout, 2020 décès supplémentaires ont été recensés dans la région. Ces décès concernent surtout les personnes âgées de plus de 65 ans et les territoires les plus denses. 

Au sein de la région, des disparités départementales existent. La mortalité a augmenté de 42 % dans le département du Rhône (17e rang en France) et de 33 % en Haute-Savoie. “Le Rhône et la Haute-Savoie se caractérisent par leur forte densité de population et par une ouverture sur l'extérieur plus importante, ce qui a pu favoriser la propagation du Covid-19 et conduite à une hausse des décès de leurs habitants”, écrit l'Insee. Le Rhône qui rassemble plus de la moitié des habitants de la région concentre 44 % de l'ensemble des décès supplémentaires (890). 

À l'inverse, le Puy-de-Dôme, l'Allier, le Cantal et la Haute-Loire ont en 2020 un nombre de décès inférieur ou égal à celui de 2019 sur la même période, alors que les personnes âgées de plus de 65 ans, les plus vulnérables, y sont plus nombreuses qu'ailleurs. Seule l'Ardèche a un surcroît de mortalité de 24 % malgré un territoire peu dense. Ceci pourrait s’expliquer selon l’Insee par le fort hébergement en établissements spécialisés (Ehpad) des personnes de plus de 75 ans dans ce département. 

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut