Le futur cours Vitton
© Grand Lyon

Lyon : en images, à quoi va ressembler le nouveau cours Vitton ?

La ville de Lyon a annoncé son plan de réaménagement du cours Vitton. Un plan qui passera par l'agrandissement des trottoirs, la réduction du nombre de voies, et la baisse à 30 km/h de la vitesse.

Plus d'un an après l'accident mortel qui a coûte la vie d'Anne-Laure Moreno le 26 octobre 2016, la ville de Lyon a présenté ce que sera le prochain cours Vitton. Ce réaménagement aura plusieurs objectifs principaux a précisé David Kimelfeld :

  • Apaiser le trafic automobile (par la suppression d’une voie de circulation)
  • Sécuriser les déplacements piétons (par une reprise et un élargissement significatif des trottoirs)
  • Redynamiser le secteur pour conforter sa vocation commerciale et le végétaliser (cela passe par le choix de matériaux, de mobiliers urbains, de végétaux)
  • Préserver au maximum le stationnement (l’axe bénéficie de 2 677 places de stationnement qui sont indispensables à l’équilibre du quartier)
  • Organiser les livraisons (condition de la dynamisation de la vocation commerciale de l’axe)
  • Dans les zones les plus contraintes, possibilité de création d’une zone 30 (pour une meilleure cohabitation de tous les modes de déplacements).

Un calendrier a été avancé. Le projet sera délibéré lors du conseil de la Métropole le 27 avril prochain avant un lancement de la consultation du concepteur au printemps, la fin des études au 1er semestre 2019 et la livraison des travaux du tronçon prioritaire au 2e semestre 2019.

à lire également
Panneaux contre A45
Après l'abandon officiel du projet d'autoroute A45 par le gouvernement, la coordination des opposants au projet ont publié un tableau listant les avantages et les inconvénients de différentes alternatives pour ouvrir le débat. 
9 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 6 mars 2018

    Pas de pistes cyclables, des voies pour les voitures plus étroites rendant le déplacement en vélo encore plus périlleux... Les pro-voitures vont être contents ! Et les lois ne sont pas respectées par l'Etat. Combien de personnes qui se garent sur les places de parking maintenues, représente de % de la clientèle des commerces de la rue ? PAS DE CHIFFRES. Ces places servent uniquement aux commerçants du coin.

  2. Bernard - 6 mars 2018

    'Préserver au maximum le stationnement (l’axe bénéficie de 2 677 places de stationnement)' écrivez vous. Deux mille six cent soixante dix sept places sur l'axe du Cours Vitton, sur les 500 mètres de la section étroite dont votre article traite, entre le boulevard des Brotteaux et la rue Garibaldi ??Je pense que vous pouvez enlever le '26' avant le '77', vous serez plus proches de la réalité. 🙂

  3. shalala - 6 mars 2018

    Pour ceux qui se plaignent de l'absence de piste cyclable dans ce projet, je rappelle qu'une bande cyclable est-ouest est disponible à 85 mètres rue Tronchet, et une autre ouest-est à 85 mètres également rue de Sèze. J'utilise mon vélo quotidiennement, et j'ai un scoop : 85 mètres c'est rien du tout en vélo. En revanche, je suis aussi en mode piéton cours Vitton, notamment pour aller dans les commerces, et l'élargissement des trottoirs est de loin la priorité ! Le vélo c'est bien, mais il ne faut pas oublier les piétons 😉

  4. GaeLyon - 6 mars 2018

    Ça veut 'Abolir la monnaie' mais ça veut pas faire 100 mètre pour prendre la piste cyclable (rue de Sèze dans un sens ou rue Tronchet dans l'autre). Le 'détour' coûte 2 min TTC.

  5. Robes Pierre - 6 mars 2018

    GaeLyon: engager les commentaires avec Abolition , c'est tenter de vider l'océan avec une passoire, rarement lu des propos aussi incohérents,

  6. Abolition_de_la_monnaie - 6 mars 2018

    @ GaeLyon : Bien sûr qu'on peut faire 100 mètres de plus. ça s'appelle : 'dégage avec ton vélo tu nous emmerdes, vive la voiture !' Et je vous rappelle que ceux qui font des efforts physiques, ce ne sont pas ceux qui ont les fesses posées dans leur voiture, ce sont les cyclistes qui ne polluent pas l'environnement de tous pour se déplacer ! 😉 . Reste que l'Etat ne respecte pas la loi. Reste que sur les 3 voies payées par tous (1 qui sert de parking, 2 de route), vous n'enverriez pas vos enfants parce que c'est dangereux (portières qui s'ouvrent lorsque les gens se sont garés), automobilistes énervés parce que 'ça n'avance pas'.

  7. GaeLyon - 6 mars 2018

    Oula! je ne cherche pas le débat avec les Trolls. J'ai d'ailleurs connu l'abolition 'plus mordant' petite forme aujourd'hui. Ces 'arguments' ne riment à rien. 'dégage avec ton vélo ... !' Et de mon côté j'appelle ça un flemmard râleur. 'Et je vous rappelle que ceux qui font des efforts physiques, ce ne sont pas ceux qui ont les fesses posées dans leur voiture, ce sont les cyclistes' Et vous souhaitez construire des pistes cyclables partout? C'est vous qui allez payer? Ah bah non pas de monnaie... Contre quoi vous allez la troquer votre piste ? Votre vélo? ' 3 voies payées par tous (1 qui sert de parking, 2 de route), vous n'enverriez pas vos enfants' Plus qu'actuellement en tout cas, trottoirs plus large et pas de cycliste qui roule sans bruit, à tout allure et grillant les feux...

  8. loreley - 6 mars 2018

    C'est bien connu, ce ne sont pas les voitures mais les vélos -qui font rien qu'à rouler sans bruit et à toute allure!- qui sont dangereux pour les enfants.

  9. Bernard - 7 mars 2018

    @GaeLyonProposer de renvoyer les cyclistes (tous les cyclistes) dans les rues parallèles au prétexte qu'elles ne sont qu'à 85 mètres et qu'ils peuvent bien faire cet effort, c'est être un doux rêveur. En fait vous vous mettez du côté de ceux qui veulent a tout prix conserver deux files bagnoles tout du long. Aller jusqu'à l'autre rue, c'est aussi à portée d'un moteur automobile. La chaussée à deux voies voitures va mesurer environ 6 mètres de large. Si on n'accorde pas aux cyclistes la possibilité de rouler sur une bande cyclable dans chaque sens (et donc aussi le sens contraire), je vous parie tout ce que vous voulez que certains (car oui, il y a aussi de sacrés 'enfoirés' parmi les cyclistes) passeront à fond de ballon sur les trottoirs élargis, et les piétons n'auront rien gagné.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut