ehpad lyon chaleur
vistite d’une ehpad à lyon

Canicule : les dispositifs enclenchés en Auvergne-Rhône-Alpes

La préfecture du Rhône et l'ARS (agence régionale de santé) ont profité d’une visite d’un Ehpad mercredi 15 juin pour rappeler leur politique face à la chaleur.

Avec des températures de 38°C attendues en fin de semaine, Lyon se prépare à une vague de chaleur. Les campagnes de sensibilisation ont d'ores et déjà fait le tour de la ville. Les endroits équipés d’un coin d’eau ou d’une climatisation sont assiégés par les lyonnais.

Afin d’accompagner les personnes les plus sensibles, les plans canicules ont été enclenchés dans les établissements recevant ce public. Pour s’assurer du bon accompagnement des aînés, Vanina Nicoli, secrétaire générale du Rhône, et Françoise Tourre, représentante de l'ARS (agence régionale de la santé) d'Auvergne-Rhône-Alpes, ont visité l’Ehpad "La Maison" situé dans le 4e arrondissement. Les deux femmes ont pu échanger avec les soignants et les infirmières sur place, l’occasion pour l’équipe d’exprimer leurs besoins. L’infirmière coordinatrice a rapporté des problèmes de recrutements. Elle a également expliqué les dispositifs mis en place face à la chaleur. "Nous avons mis en place un suivi d’hydratation, une aide de soins, ce qui nous permet à la fin de la journée de connaître la quantité d'eau bue par nos résidents. (...)  Les menus sont également adaptés à la chaleur, avec des sorbets et de la pastèque par exemple."

Certains résidents se sont entretenus avec la secrétaire générale du Rhône. Le bâtiment étant bien isolé, ils n’ont pas exprimé de gêne vis-à-vis de la chaleur. Chaque étage est muni d’une salle commune climatisée permettant aux résidents de se rassembler au frais. "Les personnes plus âgées ne ressentent pas forcément la chaleur, ils ont souvent leur tricot sur leurs épaules. C’est à nous de veiller à leur bonne hydratation" déclare une soignante.

A lire sur le même thème : Vague de chaleur : 38°c attendus samedi, vers une semaine suffocante à Lyon


"Dès fin-mai, début juin, on s'est mis en configuration de pouvoir déclencher des épisodes de gestion de crise."
Vanina Nicoli, secrétaire générale de la préfecture du Rhône


Plus globalement, Vanina Nicoli et Françoise Tourre ont rappelé les bons gestes à adopter. La préfète secrétaire générale du Rhône a déclaré que les plans de gestion de crise pour la chaleur sont préparés en amont. "Dès fin-mai, début juin, on s'est mis en configuration de pouvoir déclencher des épisodes de gestion de crise. L’idée est de coordonner les différents acteurs. En matière de plan canicule, différents acteurs entrent en compte (...). Et en fonction des éléments que nous fournissent notamment Météo France, les prévisions. Et à partir du moment où nous avons une alerte, nous faisons monter le niveau de mobilisation." 

Les personnes âgées font bien sûr partie des personnes qui sont surveillées pendant ces fortes chaleurs. Toutefois, Vanina Nicoli, a également évoqué les plus jeunes, notamment des lycéens. "Des choix de salles ont été faits pour passer les examens. Nous n’allons pas climatiser toutes les salles de cours, cela sera une aberration écologique et ce serait intenable. En revanche, on peut choisir des salles qui soient des plus propices."

Suite à la canicule de 2003, le ciblage des personnes vulnérables a été permi grâce à un registre tenu par chaque mairie. Ce dispositif permet aux acteurs locaux et institutionnels d’adapter les les dispositifs à chaque vague de chaleur, à chaque moment de crise, comme la crise sanitaire notamment. Vanina Nicoli, a également aborder la politique de réaménagement de l’espace urbain. Le projet de débétonniser la ville a par exemple été abordé.

A lire sur le même thème : Lyon : les premières images impressionnantes de la future gare de Perrache [Photos]

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut