argent-public-subvention-depense-300x225

Lyon : comment éviter les arnaques à la location sur Le Bon Coin

Usurpation d'identité et escroqueries, les arnaques à la location sont légion sur le site de petites annonces Leboncoin et les victimes peuvent parfois perdre gros. A Lyon, on retrouve de nombreuses fausses annonces alléchantes parfois très bien ficelées. Lyon Capitale vous explique comment les éviter.

Sur le site de petites annonces Leboncoin, les arnaques immobilières fleurissent toute l'année. Plus ou moins développées, insidieuses ou évidentes, difficile de ne pas les croiser lorsque l'on cherche un appartement à Lyon. Au cœur de l'été, quand la demande immobilière explose sur la métropole, les escrocs profitent de la tension du marché et de l'empressement des candidats pour arnaquer à la chaîne.

La classique arnaque à la location

"Loue studio de 35m² au cœur de la Croix-Rousse, 350€ par mois". L'offre est tellement alléchante qu'il est difficile d'y croire. Pourtant, une fois contacté, l'arnaqueur sert une histoire assez plausible à ses victimes et va même jusqu'à lui présenter des garanties. "Je suis le propriétaire de cet appartement dans lequel vivait ma fille, qui cette année me rejoint sur Nantes pour poursuivre ses études. Je cherche une personne respectueuse pour occuper les lieux. Voici des photos de l'appartement que je peux vous faire visiter dans les prochains jours". Rien de surprenant a priori, si ce n'est que pour bénéficier de cette super affaire, le "propriétaire" réclame une pièce d'identité ainsi que des justificatifs de revenus à envoyer en amont de la visite. Là encore, on pourrait trouver la démarche suspecte mais le fait est que de nombreux (vrais) propriétaires demandent un dossier aux candidats à la location dès les premiers contacts. Une fois les documents envoyés, l'arnaqueur annonce qu'il va pouvoir organiser la visite, mais précise une condition  : "Je compte me déplacer uniquement pour cette visite, et étant sur Nantes je ne souhaite pas perdre mon temps avec quelqu'un qui annule au dernier moment. J'ai déjà fait le trajet pour rien à cause de personnes irrespectueuses et je ne veux pas recommencer", compréhensible jusqu'au moment où l'arnaqueur demande au futur locataire de garantir sa présence au rendez-vous… par un dépôt d'argent. Le plus souvent, il propose à la victime de se rendre en supermarché ou dans un tabac pour demander une carte prépayée Toneo First, rechargée avec un montant équivalent à un mois de loyer. En guise de garantie, l'arnaqueur demande le code de la carte, récupère la somme placée et passe à la victime suivante. Il dispose désormais des papiers d'identité de la victime ainsi que de divers justificatifs personnels qui sont parfois utilisés pour usurper l'identité des personnes et ouvrir des comptes en ligne ou contracter des crédits en leur nom. Afin d'éviter les problèmes, Lyon Capitale vous donne les conseils essentiels pour ne pas tomber dans le panneau.

Se méfier des offres trop alléchantes

Difficile de ne pas sauter sur l'occasion lorsque l'on trouve exactement le bien que l'on cherchait depuis des mois, à un prix abordable. Hélas, c'est bien souvent le premier signe que l'on se trouve face à une arnaque. Méfiez-vous des biens affichés à 100€ voire 200€ en dessous des prix du marché, la plupart des propriétaires s'alignent sur les prix pratiqués par les agences, voulant tirer un maximum de bénéfices de leurs biens.

Vérifier l'existence de l'appartement

Parfois, l'arnaque est tellement grossière que l'adresse donnée ne correspond à rien. Dans ce cas, une simple recherche sur internet permet de vérifier l'existence du bien. Mais bien souvent l'escroquerie est mieux ficelée et les arnaqueurs volent des photos d'autres biens existants (sur des plateformes de location comme Airbnb) pour présenter leur offre. Dans ces cas-là, vous pouvez récupérer les photos et faire une recherche inversée sur un moteur de recherche. Dans le cas d'une arnaque, vous retrouverez ces mêmes photos disséminées un peu partout sur la toile, présentant d'autres appartements dans d'autres villes voire d'autres pays.

Ne jamais envoyer des documents personnels avant la visite

Ce point est assez difficile à respecter puisque de nombreux propriétaires profitent de la tension du marché pour demander des dossiers de location en amont de la visite afin "d'écrémer" les candidats. Pourtant, vous ne devriez pas avoir à envoyer votre pièce d'identité ou tout autre justificatif de domicile à l'avance, et encore moins par voie électronique. Les arnaqueurs n'hésitent pas à utiliser ces documents pour usurper l'identité des victimes, ouvrir des comptes bancaires voire même contracter des crédits.

Ne jamais envoyer d'argent avant la signature du bail

Aucun propriétaire ne peut vous demander le règlement du dépôt de garantie ou du premier mois de loyer avant d'avoir signé le contrat de bail, et encore moins vous demander de l'argent avant la visite du bien. Par précaution, n'envoyez jamais d'argent à quelqu'un que vous n'avez contacté que par mail ou téléphone. Les arnaqueurs utilisant souvent les cartes Toneo First ou les mandats Cash, leur survenue dans les discussions doit mettre la puce à l'oreille.

 

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut