Lyon : ces lignes de bus TCL qui iront jusqu’à l’aéroport Saint-Exupéry

Rhônexpress a perdu son recours contre le Sytral. Ce dernier peut proposer des bus jusqu’à l’aéroport de Lyon Saint-Exupery, le tribunal administratif ayant estimé qu’il ne s’agissait pas d’une forme concurrence de la navette. Découvrez les futures lignes de bus qui arriveront bientôt, mais aussi l'espoir d'une solution directe à 50 % du prix Rhônexpress. 

Les bus entre Lyon et l’aéroport de Lyon Saint-Exupery sont bientôt de retour ! Le tribunal administratif de Lyon a rejeté le recours de Rhônexpress qui estimait que les bus 29 et 30 du Sytral étaient une forme de concurrence (lire ici). Forte de ce jugement, la présidente du Sytral, Fouziya Bouzerda, a choisi de ne pas perdre de temps, des lignes de bus vers l'aéroport seront à nouveau proposées dès la rentrée. 

Pour le simple prix d'un ticket de métro (1,90 euro), ou celui d'un abonnement TCL, les usagers du réseau pourront ainsi emprunter l'une des deux lignes assurées par des bus roulant au biogaz :

  • la ligne 28 entre Carré de Soie, en correspondance avec le métro A, jusqu'à l'arrêt aérogare Lyon Saint-Exupéry, en passant par la zone cargo.
  • la ligne 1EX entre Grange Blanche, en correspondance avec le métro D et jusqu'à la zone cargo de l'aéroport, en passant par l'aérogare de Lyon Saint-Exupéry.

Il s'agit là de lignes classiques qui seront prolongées et dont la fréquence pourra faire quelques déçus qui pouvaient y voir une alternative forte à Rhônexpress. En effet, en semaine, on reste autour d'un à deux bus par heures (3 à 4 en heures de pointe le matin et le soir pour la 28) et seulement autour d'un par heure le samedi et le dimanche. On reste donc proche de ce que proposaient les lignes 29 et 30 avant qu'elles ne soient interrompues. Si la demande est forte, Fouziya Bouzerda indique dès à présent qu'une "adaptation de l'offre pourra être assurée", tout en précisant qu'une vraie alternative à Rhônexpress passant par la route est prévue pour la fin de l'année.

En effet, ce jugement et le retour des liaisons TCL vers l'aéroport ne remettent pas en cause les négociations qui ont actuellement lieu entre le Sytral, la métropole et Rhônexpress autour du contrat. Trois objectifs sont toujours au cœur des échanges : améliorer la desserte de l'est, faire baisser le prix de la navette, et permettre l'apparition de solution concurrentielle. Ainsi, la présidente du Sytral rappelle : "on veut offrir une véritable alternative cars à Rhônexpress vers l’automne. Une solution confortable dont le prix serait de moitié par rapport à Rhônexpress". Si ce dernier peut faire appel du jugement, il semble désormais inenvisageable qu'ils conservent le monopole en matière de transports en commun.

à lire également
6 commentaires
  1. vieux caladois - 20 juin 2019

    et pour desservir la gare TGV ?

    1. JANUS - 22 juin 2019

      guignol, c'est à côté !

  2. Zbart - 20 juin 2019

    Yes yes yes enfin la justice vive

  3. Zbart - 20 juin 2019

    Très très bonne nouvelle

  4. 100citoyens - 21 juin 2019

    Les juges sont venus défendre l'intérêt des usagers, là où les élus s'abstenaient depuis trop longtemps. Il est temps de résilier le contrat de concession
    https://www.youtube.com/watch?v=-58bdT-SrJ8

  5. JANUS - 22 juin 2019

    Et en même temps, TCL en accord avec les commerçants locaux et le maire du 6° ont supprimés des abribus entre institut (Totem) Villeurbanne et Thiers Lafayette Lyon 6°.
    Bonjour les intempéries (soleil, vent, pluie…). Merci pour les femmes enceintes, handicapés/es, âgés/es…) pas même de barres d'appui !

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut