LYON, CAPITALE MONDIALE DU VACCIN

Logique : Lyon concentre le plus grand nombre de personnes travaillant dans le secteur.

Sanofi Pasteur et Merial ont leur siège social à Lyon. Rien que cet élément permet de sacrer Lyon comme capitale du vaccin. Et pour cause. Sanofi-Pasteur est le plus gros producteur de vaccins dans le monde avec un milliard de doses fournies en 2006. Quant à Merial, c'est le premier laboratoire mondial consacré à la santé animale (dont la vaccination). Les chiffres, eux aussi mondiaux, donnent le tournis : 2,5 milliards de chiffre d'affaire et 10 000 employés pour Sanofi-Pasteur. 2,2 milliards de chiffre d'affaire et 5 000 personnes employés dans le monde pour Merial.

Mais pourquoi Lyon ? Parce que Rhône-Poulenc. Ces deux entreprises sont en effet issues des acquisitions et fusions successives du géant de la chimie lyonnaise. Pour Sanofi-Pasteur : après avoir acquis l'Institut Mérieux puis l'Institut Pasteur à la fin des années 60, Rhône-Poulenc a fusionné avec Hoechst, en 1999, pour donner Aventis puis Sanofi-Aventis. La division vaccin étant Sanofi-Pasteur. Parallèlement, en 1997, Rhône-Poulenc a fusionné ses activités vétérinaires avec les laboratoires Merck pour créer Merial.

A Lyon, c'est véritablement Sanofi-Pasteur qui pèse. Implantée à Gerland et Marcy-l'Etoile, le groupe pharmaceutique emploie 4 000 personnes dont 3 000 à Marcy l'Etoile, ce qui en fait la plus forte concentration au monde de personnes travaillant dans le domaine du vaccin. En dehors des vaccins contre la grippe (produits en région parisienne), Marcy produit ceux contre la poliomyélite, les maladies pédiatriques (tétanos, coqueluche,...), la méningite et les vaccins de rappel. La recherche n'est pas en reste puisque le 17 septembre, les chercheurs de Marcy l'Etoile ont pu annoncé le prototype d'un vaccin contre une éventuelle pandémie de grippe H5N1, au cas où cette grippe, dite "aviaire", deviendrait transmissible d'homme à homme. D'autres recherches sont en cours contre la dengue, le paludisme et certains cancers.

De ces vaccins du futur, il en sera question lors du 9e Congrès mondial du vaccin. Mais aussi des "marchés à conquérir". L'univers du vaccin ne se limite pas à la de santé, c'est également du business.

à lire également
Une étude publiée mercredi montre que des particules de plastique seraient déversées par la neige dans les Alpes et dans l’Arctique notamment. Les chercheurs réclament des recherches urgentes pour évaluer les risques sanitaires.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut